55% des Belges agacés par une maison froide

19/11/12 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Je Vais Construire

La température baisse, les jours raccourcissent. Les gens restent plus souvent à l'intérieur, allument le feu ouvert ou augmentent le chauffage d'un cran car le froid nuit à la convivialité.

55% des Belges agacés par une maison froide

© Thinkstock

La température baisse, les jours raccourcissent. Les gens restent plus souvent à l'intérieur, allument le feu ouvert ou augmentent le chauffage d'un cran car le froid nuit à la convivialité. Une maison froide constitue une source importante d'agacement pour 55% des Belges, et certainement pour les types de printemps et d'été. C'est ce que révèle une étude de l'ILIV - observatoire de la vie à la maison - sur le sentiment de chez-soi - auprès de plus de 4000 Belges.

Le froid agace une large moitié des Belges (55%). Le froid gène clairement moins les types d'automne et d'hiver : seulement 40% sont fort dérangés par une maison froide. Ce nombre monte à 59% pour les types de printemps et d'été.

Comment les Belges gardent le froid à l'extérieur

Un questionnement des propriétaires de maison belges par ILIV révèle que :
- 33% possèdent un feu ouvert ou un poêle à bois
- 39% font appel à un fournisseur d'énergie verte
- 43% utilisent une chaudière à haut rendement
- 68% ont une isolation de toit
- 89% ont du double vitrage

Pour 93% des Belges un chez-soi est synonyme de chaleur et de sécurité. La lumière est cependant également importante pour se sentir chez soi quelque part, elle se trouve en troisième position de nos desideratas pour une maison de rêve.


Nos partenaires