Après les inondations, l'Inde interdit de construire en bord de rivière dans le nord

03/07/13 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Je Vais Construire

Les constructions sur les berges des rivières dans le nord de l'Inde seront désormais interdites, a annoncé lundi le chef du gouvernement de l'Uttarakhand après les inondations dévastatrices du 15 juin qui ont fait un millier de morts et quelques 3.000 disparus.

Après les inondations, l'Inde interdit de construire en bord de rivière dans le nord

© imageglobe

Le chef du gouvernement, Vikay Bahuguna, a aussi annoncé qu'un organisme de régulation serait mis en place pour inspecter les constructions futures.

En pleine saison touristique dans le nord de l'Inde où les températures sont plus clémentes, les rivières en crue ont emporté maisons, immeubles, et même des villages entiers, et détruit plus de 1.000 ponts et des routes étroites menant à des sites de pèlerinage situés en altitude dans cet Etat surnommé "Terre des dieux" pour les nombreux lieux sacrés qu'il abrite.

"Aucune autorisation ne sera délivrée pour des constructions sur les berges des rivières", a annoncé M. Bahuguna. Des écologistes et des agences d'aide au développement ont affirmé que le développement urbain anarchique et la déforestations étaient responsables du bilan des inondations.

L'organisation caritative internationale ActionAid a en particulier estimé que la construction de barrages hydroélectriques et les projets miniers au cours des dix dernières années en Uttarakhand ont menacé le fragile écosystème des nombreuses vallées de cet Etat.

"Ces travaux de construction agressifs et non réglementés entraînent depuis des années des dégâts écologiques. Avec une baisse des zones forestières, de nouvelles fortes précipitations pourraient être désastreuses pour la population locale", a estimé dans un communiqué Debabrat Patra, le responsable d'ActionAid pour l'Uttarakhand.

Belga

Nos partenaires