Batibouw: mesures fiscales et éco-fiscales

01/03/10 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Je Vais Construire

Le ministres des Finances Didier Reynders et le secrétaire d'Etat Bernard Clerfayt ont rappelé vendredi, au salon Batibouw, les mesures fiscales prises en faveur de la construction et les nouvelles aides éco-fiscales.

Le ministres des Finances Didier Reynders et le secrétaire d'Etat Bernard Clerfayt ont rappelé vendredi, au salon Batibouw, les mesures fiscales prises en faveur de la construction et les nouvelles aides éco-fiscales.

Les candidats à la construction ou à l'achat d'une habitation neuve ont jusqu'au 1er avril pour introduire un permis d'urbanisme s'ils veulent bénéficier de la réduction de 21 à 6% de la TVA sur une tranche de maximum 50.000 euros. Cette réduction prendra fin le 31 décembre 2010, a rappelé Didier Reynders.

Au-delà de cette date, les moyens budgétaires serviront à conforter les mesures de réduction ou de crédit d'impôt pour des investissements économiseurs d'énergie et pour les prêts verts.

Eco-fiscalité

Le secrétaire d'Etat Bernard Clerfayt a fait le point sur ces mesures d'éco-fiscalité, détaillant celles nouvellement applicables dès 2010. Les citoyens payant peu ou pas d'impôt pourront dorénavant se voir rembourser 40% des investissements réalisés de 2010 à 2012, relativement au remplacement et à l'entretien d'une chaudière, l'acquisition de double vitrage, la régulation thermostatique du chauffage ou la réalisation d'un audit énergétique. Un crédit d'impôt du même ordre reste prévu pour l'isolation des toits et l'isolation des murs et sols.

D'autres publics peuvent continuer à bénéficier de réductions d'impôt pour ces investissements et pour l'installation de panneaux solaires thermiques et de panneaux photovoltaïques qui ne fait, en revanche, plus l'objet de primes régionales au sud du pays.

Régions

A cet égard, Didier Reynders n'a, une nouvelle fois, pas manqué de jeter une pierre dans le jardin des Régions wallonne et bruxelloise où le MR est dans l'opposition. "On parle beaucoup de fédéralisme de coopération mais là, c'est une coupure très lourde", a-t-il souligné lors d'un point presse.

"On nous dit qu'on compte sur le fédéral, c'est à se demander s'il faut maintenir les Régions", a-t-il ironisé. Les services publics fédéraux des Finances, de l'Economie et de la Santé publique (substances polluantes dans les habitations) se tiennent à disposition des visiteurs de Batibouw dans le patio du Palais des expositions.

Nos partenaires