Bruxelles: les bâtiments mis en vente devront bientôt avoir leur certificat énergétique

30/03/11 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Je Vais Construire

D'ici le mois de mai prochain, tant les logements que les bureaux de plus de 500m2 mis en vente en Région bruxelloise devront être dotés d'un certificat énergétique.

Bruxelles: les bâtiments mis en vente devront bientôt avoir leur certificat énergétique

© Belga

D'ici le mois de mai prochain, tant les logements que les bureaux de plus de 500m2 mis en vente en Région bruxelloise devront être dotés d'un certificat énergétique établi par un certificateur agréé.

L'échéance est fixée au 1er novembre pour les logements, ainsi que les bureaux de plus de 500m2 mis en location. Ce sera le cas également, d'ici 2013 pour tous les bâtiments affectés au secteur tertiaire d'ici 2013, a annoncé mardi la ministre bruxelloise de l'Energie et de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck.

La Région bruxelloise sera ainsi la dernière du pays à transposer une directive européenne en la matière. Pour la première série de biens visés par l'obligation, une certaine souplesse sera tolérée jusqu'au 1er septembre, a précisé mardi Mme Huytebroeck.

Selon celle-ci, dans un premier temps, 200 certificateurs dûment formés (minimum 40 heures de formation) seront progressivement mis au

travail.

Prix coûtant

A terme, ils devraient être entre 300 et 400 à Bruxelles. Pour obtenir un certificat, le propriétaire devra débourser 100 euros pour un studio, 150 euros pour un appartement et entre 200 et 350 euros pour une maison. S'il ne peut fournir de certificat énergétique, il pourra se voir infliger une amende administrative allant de 200 à 650 euros.

Le certificat en lui-même témoigne de la performance énergétique du bâtiment sur le principe des classes énergétiques de A à G apposées sur les appareils électroménagers et auxquelles recourt aussi la Région wallonne.

Le calcul de la performance énergétique du bâtiment se fait sur base d'une évaluation du nombre de KW/h consommés par an, mais comparaison ne sera toutefois pas raison d'une Région à l'autre: les tranches de consommation énergétique correspondant aux différentes lettres ne sont pas les mêmes d'une Région à l'autre.

Elles seront ainsi plus sévères à Bruxelles. La Flandre applique quant à elle un autre référentiel.

(Belga)

Nos partenaires