"Construire une maison est devenu totalement impayable pour les jeunes familles"

20/02/14 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Je Vais Construire

Pendant toute la durée de Batibouw, nous interrogeons quotidiennement un expert sur l'état du secteur de la construction. Eric Cloes, le rédacteur en chef de Je Vais Construire & Rénover entame la série.

"Construire une maison est devenu totalement impayable pour les jeunes familles"

© Thinkstock

Où en est le secteur de la construction? A-t-il digéré la crise ?

Eric Cloes: "Le secteur de la construction résidentielle a toujours du mal : le nombre de permis de construire pour les constructions neuves baisse considérablement. Le nombre de rénovations a du mal à rester stable. La crise dans le secteur de la construction s'est manifestée quelques années plus tard que l'économie générale. Le nombre de faillites dans le secteur n'a jamais été aussi élevé qu'en 2013.

Tout le secteur plaide pour une initiative de la politique, de préférence avant les élections, pour soutenir la relance du secteur de la construction. Cependant, le déplacement de compétences depuis le gouvernement fédéral donne peu d'espoirs à court terme. L'incertitude sur l'avenir alimente l'instabilité, ce qui entraîne les banques à redoubler de prudence en matière de prêts hypothécaires".

Les jeunes familles ont-elles raison de construire, ou ont-elles intérêt à rénover une habitation existante ?

Eric Cloes: "Les jeunes familles préfèrent toujours construire une nouvelle habitation. Cependant, c'est devenu tout simplement impayable pour de nombreux jeunes couples. Le coût élevé du terrain à bâtir (encore plus en Flandre que dans le reste du pays) prend une part trop importante du budget pour encore construire une maison convenable sur ce terrain. En outre, le durcissement de la réglementation sur la Performance énergétique des bâtiments ne contribue pas à rendre abordables les nouvelles constructions. Par conséquent, de nombreux jeunes couples achètent un petit appartement ou une ancienne maison (mitoyenne) qu'ils ne rénoveront que plus tard".

La façon dont le Belge construit évolue-t-elle ? Nous construisons et vivons beaucoup plus spacieusement que nos pays voisins. Cette mentalité ne doit-elle pas changer ?

Eric Cloes: "La génération précédente construisait effectivement de plus grandes habitations, mais cette donnée change très rapidement. Aujourd'hui, la traditionnelle maison clé sur porte coûte entre 300.000 et 350.000 euros, TVA et terrain à bâtir compris. Pour la plupart des jeunes couples, c'est totalement impayable sans sérieuses économies ou l'aide des parents.

Depuis peu, quelques entreprises essaient de proposer des alternatives plus abordables. Ainsi, Huyzentruyt construit par exemple des 'habitations modus' pour environ 230.000 euros, TVA et terrain à bâtir compris. Pour ce prix vous avez une maison peu énergivore (équipée d'une pompe à chaleur) avec une surface habitable de 90 m2 et un terrain à bâtir de 200 m². Il n'y a ni cave, ni garage, ni grenier, mais un living à cuisine intégrée et deux chambres à coucher, une salle de bains et des toilettes à l'étage.
C'est finalement un appartement à deux niveaux, avec un petit jardin. Ce n'est absolument pas luxueux, mais le minimum pour démarrer confortablement.

Pourquoi les personnes qui construisent ou rénovent doivent-elles se rendre à Batibouw?

Eric Cloes: "Batibouw reste une vitrine unique pour ce que propose le secteur de la construction belge. Près de 1.000 exposants montrent leurs derniers développements à Batibouw. Ils proposent une offre spéciale, mais aussi suffisamment de personnel pour aider les visiteurs à choisir et répondre à leurs questions. Ce genre de salon est la seule occasion de rencontrer autant de professionnels en une journée. En outre, Batibouw propose le fin du fin en matière de méthodes de construction, de nouvelle technologie énergétique, nouveaux produits et systèmes...

Comme une journée à Batibouw reste courte pour tout visiter, il est important de préparer minutieusement sa visite. C'est pourquoi le numéro de "Je Vais Construire & Rénover" disponible en ce moment propose un aperçu de 170 nouveautés présentes à Batibouw. Cerise sur le gâteau : le catalogue officiel de Batibouw est offert gratuitement avec le magazine ultra épais.

Simon Demeulemeester

En savoir plus sur:

Nos partenaires