Eric Cloes
Eric Cloes
Eric Cloes est rédacteur en chef de Je vais Construire.
Opinion

28/02/14 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

De l'oxygène, svp !

La nouvelle construction ne s'essouffle plus, elle s'étouffe. Avec 25 093 demandes de permis pour une nouvelle construction résidentielle, le premier semestre de cette année accuse un recul de 9 % par rapport à la même période en 2007, avant le début de la crise. C'est ce qui ressort des dernières statistiques du SPF Économie.

De l'oxygène, svp !

© Thinkstock

La nouvelle construction ne s'essouffle plus, elle s'étouffe. Avec 25 093 demandes de permis pour une nouvelle construction résidentielle, le premier semestre de cette année accuse un recul de 9 % par rapport à la même période en 2007, avant le début de la crise. C'est ce qui ressort des dernières statistiques du SPF Économie.

La TVA à 6 % et les primes à la rénovation - qui restent malgré tout nombreuses - d'une part, et le coût exorbitant des terrains à bâtir d'autre part, conduisent de plus en plus de jeunes ménages à opter pour l'achat d'une maison à rénover. Non par conviction, mais plutôt par dépit. On ne niera pas ici la nécessité de rénover le bâti existant, mais l'achat de maisons bon marché est trop souvent le fait de ménages qui n'ont pas les moyens de les rénover en profondeur. D'autre part, beaucoup de ces maisons ne méritent même pas d'être rénovées et devraient plutôt être rasées pour faire place à un logement neuf et durable.

Ne serait-ce pas le moment de généraliser à nouveau la TVA à 6 % pour la démolition et la reconstruction sur tout le territoire, en lieu et place des 32 communes actuellement définies ? L'acquisition d'un droit d'emphytéose sur certains terrains à bâtir est-elle envisageable pour réduire le coût total de la nouvelle construction ? Ne pourrait-on pas imaginer une TVA dégressive pour les nouvelles maisons en fonction de critères énergétiques ? 2014 sera une année électorale. Nous plaidons donc pour que nos dirigeants inscrivent l'avenir de la construction à leurs agendas de campagne. Cela donnerait une grande bouffée d'air frais au secteur, pour le plus grand bonheur des très nombreux candidats à un logement durable et abordable.

Eric Cloes, rédacteur en chef

Nos partenaires