De plus en plus de locataires bruxellois s'adressent à l'Inspection du logement

10/05/11 à 15:38 - Mise à jour à 15:38

Source: Je Vais Construire

Les locataires bruxellois se plaignent de l'insalubrité de leur habitation.

Les locataires bruxellois sont de plus en plus nombreux à s'adresser à l'Inspection du logement. Ils se plaignent de l'insalubrité de leur habitation. Le nombre de plaintes a augmenté de 25% en 2010 par rapport à 2009, a indiqué le secrétaire d'Etat au Logement, Christos Doulkeridis (Ecolo), à la parlementaire bruxelloise Bianca Debaets (CD&V).

Depuis sa création en 2004, l'inspection régionale du logement a traité plus de 14.000 dossiers et assisté plus de 800 familles locataires. De 2009 à 2010, le nombre de dossiers est passé de 493 à 617. Les inspecteurs ont également contrôlé, de leur propre initiative, trois fois plus d'habitations sur cette même période.

L'an dernier, 114 habitations ont été frappées d'une interdiction de location, une hausse de 10%. Le nombre d'amendes progresse également. En 2005, 31.200 euros avaient été perçus sur une centaine d'amendes alors qu'en 2009, 255.385 euros avaient été encaissés à partir d'un total de 219 amendes.

Enfin, d'après des données de 2008 de l'Observatoire des loyers, 10% des logements à louer dans la capitale n'avaient pas de salle de bains et 40% des locataires se plaignent de problèmes d'isolation ou d'humidité.

Nos partenaires