Dix conseils pour acheter ou construire une habitation

21/02/14 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Je Vais Construire

Il est recommandé de ne pas prendre de décisions précipitées pour l'achat ou la construction d'un logement. Voici dix conseils intéressants.

Dix conseils pour acheter ou construire une habitation

© Thinkstock

1. Établissez un budget correct
Combien souhaitez-vous et pouvez-vous payer tous les mois ? La réponse à cette question est très importante pour déterminer votre capacité d'emprunt. Vous ne pouvez pas consacrer la majeure partie de vos revenus à payer un emprunt. Quel prix êtes-vous prêt à payer dans les limites autorisées par votre banque ? La meilleure façon de calculer ce montant est de partir de votre loyer ou emprunt actuel et d'y ajouter la somme que vous économisez. Déduisez les coûts additionnels, tels que les coûts supplémentaires en énergie, le précompte immobilier et les frais d'entretien et de réparation de votre nouveau logement.

2. Ne vous lancez pas à la légère
Pour construire ou acheter, vous contractez un emprunt hypothécaire. Prenez le temps nécessaire de souscrire un emprunt. Ne vous fiez pas aveuglément à votre propre banque, mais renseignez-vous auprès d'autres banques. Vous pouvez engager un courtier hypothécaire indépendant pour établir la comparaison entre les offres des différentes banques. Immotheker, par exemple, est un de ces médiateurs indépendants. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence. La pratique nous apprend que les banques s'efforcent de vous garder ou de vous avoir comme client ; on contracte une hypothèque pour une longue période.

3. Évitez les assurances chères

Prenez garde à ce que la banque où vous souhaitez contracter un emprunt ne vous oblige pas à souscrire une assurance chère liée à l'emprunt, telle qu'une assurance incendie ou une assurance solde. Vous risqueriez de perdre les avantages d'un taux d'intérêt bas en payant des primes beaucoup trop élevées. N'acceptez donc pas aveuglément la proposition de la banque de vous assurer auprès d'une compagnie d'assurance amie. Appelez plusieurs courtiers en assurances et laissez-les faire une proposition.

4. Choisissez la bonne durée pour votre emprunt

Vous pouvez emprunter sur 10, 15, 20, 25 ou même 30 ans. Si vous empruntez à long terme, vous devez rembourser davantage d'intérêts à la banque, mais vous paierez une plus petite somme par mois. Plus la durée du crédit est longue, plus vous pouvez économiser. En outre, vous avez droit à une déduction fiscale de 3040 euros par personne pendant toute la durée de votre emprunt. Commencez par accorder la durée de votre emprunt au niveau de vie que vous souhaitez conserver. Ensuite, déterminez le coût total en additionnant les intérêts à rembourser, les primes pour l'assurance solde et les frais de notaire. Puis déduisez l'avantage fiscal.

5. Choisissez un emprunt à taux fixe
Vous avez le choix entre un emprunt à taux d'intérêt variable et fixe. Dans le premier cas, le taux est un peu plus bas que pour un taux fixe, mais il peut être augmenté ou abaissé chaque année, tous les trois ans ou tous les cinq ans. Le taux fixe vous donne la certitude de rester inchangé pendant toute la durée de l'emprunt. Vu les taux d'intérêt bas du moment, il est recommandé de contracter un emprunt à taux fixe. En outre, il est plus plausible que le taux augmente progressivement ou considérablement durant les années à venir. Aujourd'hui, il vaut donc mieux choisir la certitude d'un taux fixe et bas.

6. Ne comptez pas sur un crash immobilier

Plusieurs études récentes indiquent une surestimation considérable du marché du logement belge. Un crash des prix des logements - comme aux Pays-Bas, en Irlande, en Espagne et aux États-Unis - n'est pas exclu. Une forte augmentation des taux d'intérêt ou la suppression progressive du bonus logement exercerait inévitablement un effet sur les prix de l'immobilier. Vaut-il donc mieux attendre d'acheter une habitation que les prix aient baissé ? Pour les investisseurs en immobilier, c'est peut-être une possibilité. Mais votre habitation privée n'est pas seulement un produit d'investissement. Reste à savoir aussi si vous en tirerez profit. Si la baisse des prix de l'immobilier découle d'une augmentation des taux d'intérêt ou d'une fiscalité moins favorable, le bilan final peut se révéler plus négatif que prévu.

7. Faites attention à l'emplacement
L'emplacement joue un rôle primordial dans le secteur immobilier, car il détermine en grande partie la valeur d'un immeuble. C'est également pour le cas pour l'immobilier résidentiel. Aussi, la qualité d'un emplacement est-elle assez constante. C'est pourquoi il est parfois plus intelligent d'acheter un bâtiment moins beau dans une belle rue, qu'un beau bâtiment dans une rue laide. Vous pouvez embellir une maison laide relativement facilement, ce qui n'est pas le cas pour la rue. Tout l'art d'acheter l'immobilier est de prévoir quels emplacements se démarqueront à l'avenir. Sur ce genre d'emplacements, la vue constitue une jolie plus-value.

8. Partez à la recherche d'un terrain à bâtir dormant
Le terrain à bâtir a la réputation d'être rare en Belgique. De nombreuses personnes qui souhaitent construire abandonnent après de très longues recherches infructueuses. Pourtant, la provision de terrain à bâtir est loin d'être épuisée. Seulement, toutes les parcelles ne portent pas l'inscription 'à vendre'. De nombreux propriétaires de terrain particuliers n'ont pas hâte de vendre. Mais ils peuvent rapidement changer d'avis s'ils reçoivent une offre concrète. Si vous connaissez une parcelle non bâtie, tentez de découvrir les coordonnées du propriétaire par le biais du cadastre, par exemple.

9. Bon marché n'est pas toujours meilleur marché

L'achat d'une habitation existante, encore à rénover, présente l'avantage de répartir l'investissement dans le temps. Cependant, réalisez que les prix sont surtout relativement élevés dans le segment des plus petites habitations, comme conséquence de la grande demande. Si dans ce cas on exige surtout une rénovation de fond, le prix total peut se révéler une mauvaise surprise.

10. Vérifiez si vous pouvez bénéficier de primes

Avant d'acheter ou de construire une maison, vous faites bien de vous informer si vous pouvez obtenir des primes du gouvernement fédéral, de la commune, de la province ou de la région. Vous trouvez les primes pour la Wallonie sur www.wallonie.be, pour Bruxelles sur www.curbain.be et pour la Flandre sur www.premiezoeker.be. Si vous contractez un emprunt hypothécaire, vous risquez de perdre votre emploi involontairement ou de vous retrouver en incapacité de travail pendant une longue durée. Vous pouvez vous assurer contre ces risques en contractant une assurance chômage gratuite. C'est possible en Wallonie en Flandre, mais pas à Bruxelles.

Johan Steenackers Laurenz Verledens

Nos partenaires