Immobilier : "Oui, il est encore possible de faire de bonnes affaires"

08/03/12 à 13:00 - Mise à jour à 13:00

Source: Je Vais Construire

Dans le cadre de notre dossier sur l'immobilier, vous avez posé vos questions à Bart Van Opstal, président de la Fédération royale du Notariat belge. Il nous a livré ses trucs et astuces pour ne pas passer à côté de la bonne affaire lors d'un achat immobilier.

Immobilier : "Oui, il est encore possible de faire de bonnes affaires"

© Jan Caudron

[Clyde] La fin de certaines primes à la construction et à la rénovation, le débat sur les maisons à quatre façades, la TVA sur les frais de notaire... Tout n'est-il pas fait pour rendre encore plus difficile l'accès à la propriété ? Qu'en pensent les notaires ? "Quand la construction va tout va" nous dit-on, l'avenir ne semble-t-il pas plutôt sombre pour le secteur ?

Bart van Opstal : Jusqu'à présent, le marché immobilier en Belgique est en équilibre. Le nombre des transactions augmente et l'évolution des prix est plus importante que l'inflation actuelle. Par conséquent, investir dans l'immobilier reste toujours intéressant. Les taux d'intérêt faibles constituent également un stimulant pour le secteur.

[François] L'aide des parents se portant garant pour leurs enfants est de plus en plus nécessaire. Les jeunes semblent de plus en plus démunis face à l'achat d'un bien immobilier, les demandes de garanties sont de plus en plus nombreuses. Pourquoi?

Une des conséquences de la crise financière est que les crédits hypothécaires pour des montants de 100% du prix ou plus sont devenus très rares. Néanmoins, la garantie d'une hypothèque en premier rang sur un bien situé en Belgique reste l'une des meilleures garanties qu'une banque puisse obtenir.

[Anne] : Comment un jeune couple qui ne dispose pas d'une mise de départ peut-il accéder à la propriété ? Est-ce encore possible ?

L'apport de moyens propres est devenu plus important. Les notaires sont souvent interrogés pour élaborer des solutions. Des accords familiaux peuvent aider le jeune couple à réaliser l'achat. Ainsi, les notaires constatent que les donations par des parents, grands-parents ou autres membres de la famille sont de plus en plus fréquentes. Les emprunts familiaux sont aussi un outil fort prisé.

[Muriel] Est-il encore possible de faire de bonnes affaires ?

Bien sûr. Le plus important est de monter dans le train de l'immobilier. De plus en plus de jeunes achètent un petit appartement, pour le revendre par la suite pour acheter plus grand parce qu'ils sont en couple. Puis le revendent pour acheter plus grand pour les enfants, etc. Vous devez suivre le marché et comparer les prix demandés pour avoir une bonne vue du marché. Vous aurez ainsi une bonne idée de l'affaire au moment de l'achat.

[Boni] Qu'est-ce qui est le plus rentable d'après vous, la rénovation d'une habitation peu chère ou la construction d'une maison ?

L'achat d'un bien à rénover a sans doute beaucoup d'avantages. Non seulement le prix d'achat d'un bien à rénover reste plus abordable, mais aussi, le régime de TVA (travaux) est plus intéressant (6% au lieu de 21%). Si on décide de construire une nouvelle maison, la qualité sera sans doute supérieure notamment au niveau de l'isolation. Néanmoins, ces projets-là nécessitent l'achat d'un terrain à bâtir dont les prix ont augmenté ces dernières années.

[Muriel] Comment trouver les meilleures affaires dans l'immobilier ? Via une agence ? En vente publique ? Par le bouche-à-oreille ?

À nouveau, vous devez suivre tout le marché dans la catégorie du bien qui vous intéresse. Il est conseillé de suivre l'offre des agences, des notaires qui font du gré à gré ou de la vente publique, par exemple via Notaclick.be.

[Rico] Que pensez-vous d'Immobid, le nouveau site immobilier d'enchères, façon eBay ? Il ferait perdre moins d'argent au vendeur Les notaires ont récemment pris l'initiative d'organiser les enchères électroniques en ligne. Le site Notaclick.be permet la vente et l'achat en ligne de biens immobiliers sous le contrôle du notaire. Ce système garantit une sécurité juridique optimale. La transaction se passe en toute transparence et confiance. Un autre avantage du système est donc d'obtenir un prix juste puisque chaque enchérisseur est lié par son offre.

[Valérie] Quelle est la région la plus abordable en Belgique ? Au sein de chaque province, il y a des communes plus abordables que d'autres. Le nord de Bruxelles est moins cher que le sud. L'ouest et l'est du Brabant wallon sont moins coûteux que le centre. Dans le Hainaut, la zone de Mons et de Charleroi sont plus abordables que la partie picarde. Le sud de la province de Namur est moins cher que le nord qui touche le Brabant wallon. Toute la zone du nord de la Province de Liège est plus chère que la zone du sud. Le Baromètre des notaires est un bon outil pour s'en rendre compte. Il est consultable sur www.notaire.be.

[Marcel] Le certificat énergétique obligatoire n'est-il pas un frein à la vente à bon prix des maisons et appartements ? L'achat d'un bien est un moment clé dans la vie de nombreux citoyens. Dès lors, un candidat-acheteur doit disposer de l'ensemble des informations pour se décider. Ce certificat rentre dans cette logique. Le coût de l'énergie est devenu un élément important dans le budget d'un candidat-acheteur. Ce certificat vise à éviter les mauvaises surprises.

[Chris] Dans le dossier du Vif, il est écrit que le marché de l'immobilier devait être boudé en 2013. Pourquoi ? Rien n'indique que l'équilibre actuel du marché immobilier serait perturbé. De nombreux facteurs influencent le marché immobilier tels que la confiance du consommateur, les taux d'intérêt, l'évolution de la population. Le Baromètre des notaires suit ces tendances de très près.

Le Vif.be

Nos partenaires