Insectes et rongeurs : quels dangers pour l'isolation?

15/10/12 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Je Vais Construire

Le danger que peuvent représenter les petits animaux pour la longévité de l'isolant est souvent bien présent dans l'esprit du consommateur.

Insectes et rongeurs : quels dangers pour l'isolation?

© Thinkstock

Soyons clairs : tous les fabricants de matériaux isolants mettent au point des solutions techniques pour éviter la détérioration de leurs produits par les insectes ou par les rongeurs. Malgré tout, le danger que peuvent représenter les petits animaux pour la longévité de l'isolant est souvent bien présent dans l'esprit du consommateur.

Tout d'abord, a priori, il est évident que les petits animaux sont plus attirés par des matériaux d'origine naturelle et/ou conditionnés sous une forme souple comme les matelas de laine. Cela est vrai, mais pas toujours ! De plus, quand il le faut, les fabricants contrent les attaques de ces nuisibles par une mise en oeuvre adaptée ou l'adjonction d'une substance qui repousse l'animal.

L'un des premiers critères potentiellement dangereux pour l'isolant est son caractère comestible. De ce côté, les isolants en laine minérale ou ceux issus de l'industrie pétrochimique n'ont rien à craindre. Pour les isolants d'origine végétale, le tri rigoureux entre les fibres et les graines revêt dans ce cas une énorme importance !

Concernant les isolants d'origine naturelle, végétale ou animale, il faut aussi savoir que certains d'entre eux repoussent naturellement les animaux grâce à leur composition. C'est le cas du chanvre, par exemple. D'autres isolants sont traités aux sels de bore, substance qui rebute les animaux et qui, par la même occasion, rend l'isolant ignifuge. C'est le cas de la cellulose insufflée.

La densité du matériau est également importante. Au même titre qu'un isolant rigide, une botte de paille compressée à haute densité sera plus difficilement attaquée par un petit rongeur qu'un isolant sous forme de laine.

Enfin, pour éviter toute possibilité d'agression par des insectes ou des rongeurs, une protection physique de l'isolant est la solution infaillible. Lors de la mise en oeuvre, on veillera particulièrement à ne laisser aucune voie d'accès vers l'endroit où se loge l'isolant.

En conclusion, si les conditions de mise en oeuvre sont bien remplies, il n'y a que peu de soucis à se faire pour la pérennité des isolants, quels qu'ils soient, vis-à-vis des rongeurs et autres insectes.

Sylvie Reversez

Nos partenaires