Isover lance le premier label de qualité pour la retro-isolation

09/12/11 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Je Vais Construire

Isover lance le premier label de qualité pour la retro-isolation de murs creux. Des études ont démontré que la Belgique compte encore plus d'un million de logements qui entrent en ligne de compte pour une rétro-isolation de murs creux.

Isover lance le premier label de qualité pour la retro-isolation

© Isover

Cette technique bénéficie à nouveau de beaucoup d'intérêt, parce qu'elle est relativement simple, rapide, et immédiatement rentable. ISOVER est aujourd'hui le premier fabricant de matériaux isolants à avoir mis en place un partenariat avec plusieurs entrepreneurs qui disposent d'une agrégation spéciale en ce sens. "YELLO by ISOVER" constitue ainsi une garantie de qualité exclusive avec laquelle ISOVER anticipe les primes et la réglementation.

Etude Une étude menée par l'UGent montre qu'en Belgique, plus d'un million de logements entrent en ligne de compte pour l'isolation ultérieure de murs creux, ce qui représente un énorme potentiel d'amélioration énergétique des logements existants. Cette étude a formulé quatre conclusions importantes :
• réduction des déperditions thermiques via le mur d'un facteur de 2 à 3
• pas de passage d'humidité après le remplissage du vide avec du matériau isolant
• réduction du risque de condensation et de moisissures en cas de ponts thermiques
• l'importance d'une bonne exécution

Un habitat peu énergivore

Une "enveloppe" (toiture, fenêtres et murs) bien isolée constitue la première condition pour un habitat peu énergivore. A partir des années 1960, le "mur creux" est devenu populaire dans notre pays afin de résister à l'humidité des pluies battantes. Dans une phase ultérieure, ce vide a été utilisé également pour la pose d'une isolation. Avec l'amélioration de la technique d'injection, les logements plus anciens peuvent désormais grimper de plusieurs échelons sur l'échelle énergétique. La technique avait été mise au point dès les années 1980, mais avait perdu un peu de sa vogue au cours des années 1990 en raison de la baisse des prix de l'énergie. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui...

Els Bleus d'ISOVER : "La rétro-isolation d'un mur creux exige un effort minimal pour un résultat maximal. Le plus souvent, le travail est terminé en une seule journée, l'aspect de l'habitation ne change pas, vous ne perdez pas d'espace de séjour et il n'y a pas de travaux encombrants. Les flocons de laine de verre sont insufflés à travers de petits trous dans les joints, qui sont soigneusement bouchés par la suite. Il faudra y regarder de près pour retrouver des traces de la technique d'insufflation. Vous ne voyez donc rien, mais vous le sentez - et votre facture d'énergie aussi."

Plusieurs matériaux peuvent servir à la rétro-isolation du mur creux, mais la laine de verre est idéale parce qu'elle respire et n'absorbe pas d'humidité ; elle prévient donc la transmission de l'humidité entre la partie extérieure et intérieure du mur extérieur.

Subsides

A partir du 1er janvier 2012, les autorités à Bruxelles et en Wallonie prévoient une prime entre 8 et 14 € d'après le revenu. "Pour un coût de mise en oeuvre d'environ 25 €, cela en vaut donc certainement la peine. Il ne faut pas oublier non plus que l'investissement a un effet immédiat sur la facture d'énergie, le confort d'habitat et finalement aussi sur la valeur de vente du logement." (RDM)

En savoir plus sur:

Nos partenaires