L'abandon des feux ouverts constitue une formidable opportunité

20/12/11 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Je Vais Construire

Le marché du chauffage domestique évolue rapidement. Un nouvel AR, d'application depuis le 24 novembre, interdit l'usage des feux ouverts et des anciens poêles dans les habitations. "Une bonne chose", selon le producteur de poêles Stûv.

L'abandon des feux ouverts constitue une formidable opportunité

© Dutry & Co

Le marché du chauffage domestique évolue rapidement sous la pression économique de la forte augmentation du coût des énergies fossiles et de la pression écologique née des changements climatiques. Un nouvel AR, d'application depuis le 24 novembre, interdit l'usage des feux ouverts et des anciens poêles dans les habitations.

Cette tendance fait les affaires de Stûv, designer et producteur de poêles. L'abandon progressif des feux ouverts traditionnels et des anciens poêles polluants et la prise de conscience écologique de l'avantage des sources d'énergie alternatives offrent à la société un important levier pour une nouvelle croissance.

Avec ses appareils les plus récents, Stûv réussit à diminuer le rejet de particules fines de 90 % et à augmenter simultanément les performances énergétiques. Cette évolution constitue un argument de poids pour le succès croissant des poêles à bois dans les maisons basse énergie, passives ou à énergie nulle. Le bois constitue en outre une énergie renouvelable neutre en CO2, puisque les émissions de CO2 provenant de la décomposition naturelle ou de la combustion du bois sont comparables à la quantité de CO2 que les arbres absorbent dans l'air durant leur croissance.

"Nous souhaitons contribuer concrètement à un monde meilleur grâce à nos produits durables et à notre démarche. L'harmonie entre écologie, durabilité et plaisir du feu est primordiale pour notre succès présent et à venir", déclare Gérard Pitance, administrateur délégué et co-fondateur de Stûv.

Levier de croissance

La maison de demain doit être moins dépendante des énergies fossiles. Se chauffer à l'aide d'un mix d'énergies renouvelables et intarissables est une solution d'avenir. Cela demande une remise en question fondamentale des solutions de chauffage.

"Les vieux poêles et les feux ouverts traditionnels vont disparaître et seront remplacés par des solutions offrant un rendement élevé. Même les systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies fossiles sont sous pression. Pour nous, les nouvelles normes renforcées ne constituent pas seulement un coup de pouce mais bien plus encore un véritable levier de croissance. Notre focus sur la durabilité et la qualité de nos produits sont pour nous bien plus importants qu'une croissance ou un bénéfice maximal", conclut Gérard Pitance. (RDM)

Nos partenaires