L'augmentation du prix des habitations compensée par des emprunts plus importants

23/02/12 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Je Vais Construire

Les Belges compensent l'augmentation du prix des habitations par des montants d'emprunt supérieurs, des apports personnels plus élevés et un taux de base plus bas. Ce sont les conclusions d'une analyse faite par Immotheker.

L'augmentation du prix des habitations compensée par des emprunts plus importants

© Belga

Les Belges compensent l'augmentation du prix des habitations par des montants d'emprunt supérieurs, des apports personnels plus élevés et un taux de base plus bas. Ce sont les conclusions d'une analyse faite par Immotheker, un prestataire indépendant de services d'assistance-conseil, entre 2007 et 2011, sur base de 5.000 clients.

Selon l'étude, les Belges contractent des emprunts en moyenne 6% plus élevés pour acquérir un logement. Malgré l'augmentation du montant des emprunts, le montant moyen que paient les Belges chaque mois pour leur habitation reste le même qu'il y a cinq ans. Cela s'explique par un apport personnel plus important et par un taux de base moyen en baisse (de 4,6% à 3,82%).

Depuis 2007, les Belges investissent 20% de capital propre en plus dans leur habitation selon Immotheker, soit un investissement moyen de 15.000 euros. L'analyse souligne aussi que le montant du remboursement mensuel a atteint un plafond. Ce montant augmente ou baisse à peine. Une raison de cette stagnation pourrait être la progression limitée des salaires moyens réels entre 2007 et 2011, qui sont passés de 2.877 à 2.961 euros.

L'étude montre aussi que les Belges n'empruntent que ce dont ils ont besoin pour acquérir leur habitation. Ils ne sont plus que 8% à emprunter plus que le prix de leur bien, contre près de 25% en 2007. Il semblerait ainsi que le financement des frais d'acquisition se fait presque exclusivement sur des fonds propres. Immotheker conclut son étude en soulignant que malgré le climat économique morose, les Belges restent créatifs et opèrent les bons choix pour financer leur habitation. (Belga/RDM)

En savoir plus sur:

Nos partenaires