L'immobilier de bureaux a fortement souffert de la crise

08/12/09 à 17:24 - Mise à jour à 17:24

Source: Je Vais Construire

En 2009, le marché immobilier, tant de l'investissement que de la location, a fortement souffert de la crise. En Belgique, ainsi, le volume d'investissement - estimé à entre 1 et 1,1 milliard d'euros - a chuté de 65 pc par rapport à l'année précédente, selon le rapport annuel de l'expert en immobilier de bureaux Jones Lang LaSalle.

En 2009, le marché immobilier, tant de l'investissement que de la location, a fortement souffert de la crise. En Belgique, ainsi, le volume d'investissement - estimé à entre 1 et 1,1 milliard d'euros - a chuté de 65 pc par rapport à l'année précédente, selon le rapport annuel de l'expert en immobilier de bureaux Jones Lang LaSalle.

"Les investisseurs évitent le risque et souhaitent en conséquence investir dans des immeubles avec des baux à long terme (9 ans fermes ou plus), qui génèrent des revenus indexés à long terme. Les produits d'investissement qui répondent à ces critères sont cependant rares", a souligné la société pour qui les compagnies d'assurances locales, dont Fortis Insurance, ont été les investisseurs de 2009.

Par ailleurs, a poursuivi Jones Lang LaSalle, la crise économique a également laissé des traces sur le marché locatif bruxellois, la prise en occupation pour 2009 venant seulement de dépasser le cap des 200.000 m&. "Les trois premiers trimestres de 2009 ont été historiquement bas, avec une prise en occupation de 40.000-65.000m& par trimestre", a précisé la société. Quant à 2010, davantage de transactions et un volume d'investissements plus élevé sont attendus.

L'année prochaine devrait également être marquée par une diminution de l'offre qui devrait atteindre un volume historiquement bas en 2011.

En savoir plus sur:

Nos partenaires