La Confédération Construction plaide pour des mesures moins radicales

22/12/11 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Je Vais Construire

Selon la Confédération Construction, le gouvernement n'a pas tenu compte du repli de l'activité dans le secteur du bâtiment en 2012 dans ses estimations budgétaires. Elle propose l'application de mesures moins radicales.

La Confédération Construction plaide pour des mesures moins radicales

© Thinkstock

Dans les estimations budgétaires du gouvernement, il est fait mention d'une économie de 260 millions d'euros en 2013 et de 520 millions d'euros en 2014. Mais ces estimations ne tiennent pas compte du repli de l'activité prévu en 2012. Selon la Confédération Construction, l'économie réelle sur la période 2012-2014 sera de 240 millions d'euros et non de 780 millions.

Alternative

Il existe pourtant une alternative, une règle moins radicale avec le même effet fiscal. Il s'agirait de diminuer les avantages fiscaux de 40 % à 30 % pour les travaux exécutés en 2012, et à 20 % pour ceux réalisés en 2013 et 2014.
Cette diminution progressive pourrait éviter l'effondrement du marché et les pertes d'emploi qui s'ensuivraient. La Confédération Construction a proposé cette alternative aux parlementaires qui doivent se pencher sur les textes de lois proposés par le gouvernement. La Confédération et les fédérations qui font partie du Groupement des Producteurs belges de matériaux de construction (PMC) attirent aussi l'attention sur l'important repli attendu dans le secteur du bâtiment pour l'année prochaine.

Pronostics

Les pronostics pour 2012 ne sont pas très favorables. Les statistiques du nombre de permis d'urbanisme montrent que le marché de la nouvelle construction va accuser un recul conséquent. La suppression des avantages fiscaux avec application immédiate aura pour conséquence d'affaiblir fortement le marché de la rénovation. Dans ces conditions, aucun des sous-secteurs de la construction ne pourra afficher des perspectives de croissance raisonnables en 2012. (RDM)

Nos partenaires