Le congé du bâtiment est-il encore de notre époque?

16/07/14 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Je Vais Construire

Les réalisateurs de l'émission de la VRT Terzake ont interrogé plusieurs employés et ténors du secteur de la construction sur le congé du bâtiment. Celui-ci présente à la fois des avantages et des inconvénients.

Le congé du bâtiment est-il encore de notre époque?

© thinkstock

Une période de trois à quatre semaines pendant laquelle la plupart des chantiers sont arrêtés a-t-elle encore du sens à notre époque ? C'est là le point de départ dont sont partis les journalistes pour interroger quelques membres du secteur. Autant les ouvriers du bâtiment interviewés que le gérant d'une grande société de construction se sont montrés unanimes. Pour eux le congé du bâtiment est nécessaire pour libérer l'esprit après une période longue et difficile.

Contrairement à l'hiver, la période estivale est une très bonne période pour la construction. Comment se fait-il alors qu'on construise à peine pendant cette période ? Si ce règlement date déjà de 1937, initialement il s'agissait d'une semaine de vacances. En outre, ce régime de congés est une recommandation et non une obligation. Cependant, pour les ouvriers du bâtiment il est impossible de leur enlever ces congés. "Ils se sont tellement battus pour les avoir, et il y a tout autant de vacances dans d'autres secteurs" entend-on.

Pour les petits indépendants, la situation est différente. En planifiant bien, ils arrivent à se procurer leurs matériaux de construction avant le congé du bâtiment et à continuer à travailler. "Pour un indépendant débutant, il est très dur de devoir se passer de revenus pendant trois semaines". Il semble que le congé du bâtiment soit enraciné à tel point que personne ne voudra le laisser tomber ou le planifier à un autre moment. (AB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos