Le consommateur contraint de débourser 12% supplémentaires pour l'énergie

04/05/12 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Source: Je Vais Construire

L'inflation des coûts de l'énergie a subi une forte hausse au premier trimestre 2012.

Le consommateur contraint de débourser 12% supplémentaires pour l'énergie

© Thinkstock

Si on les compare aux coûts du premier trimestre 2011, les frais liés aux sources énergétiques ont augmenté de 12,2% au premier trimestre 2012. C'est ce qui ressort du rapport trimestriel de l'Observatoire des Prix.

Dans les pays voisins de la Belgique, cette hausse s'est cependant limitée à 7,3% . D'après l'Observatoire des Prix : "La forte augmentation, d'année en année, des prix du pétrole, combinée à une chute de la valeur de l'euro face au dollar, a eu un impact immédiat sur le prix à la consommation des produits pétroliers tels que les carburants (+10,2%) et le gasoil de chauffage (+ 17,7%)."

Et ce n'est pas tout : "en matière de gaz (+16,4%) et d'électricité (+9,7%), la liaison d'une composante énergétique aux prix du pétrole ou d'autres matières premières énergétiques dans les formules tarifaires a également fait grimper les prix à la consommation."

Inflation

D'après l'Observatoire, cet impact ascendant serait encore renforcé par l'augmentation des tarifs des administrateurs réseaux. Le secrétaire d'état à l'énergie Melchior Wathelet le souligne lui-même : "les coûts de distribution dont la compétence revient aux régions représentent 40% de leurs factures". En comparaison avec les pays voisins, 75% du différentiel d'inflation proviendrait des vecteurs énergétiques.

Selon l'index harmonisé des prix de consommation, l'inflation se serait élevée à 3,2% au premier trimestre 2012. Elle atteignait 3,5% au dernier trimestre de l'année dernière. "L'inflation de l'Allemagne, de la France et des Pays-Bas a pu être ralentie pour atterrir à 2,5%, un score encore de loin inférieur à celui de la Belgique." (Belga/EH/VMM)

En savoir plus sur:

Nos partenaires