Le marché immobilier belge est plus surestimé que dans nos pays voisins

06/08/14 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Je Vais Construire

Selon le rapport trimestriel de l'Observatoire des prix, le marché immobilier belge est surestimé. Bien que les indicateurs pertinents manquent encore, l'organisation signale le problème.

En Belgique, les prix de l'immobilier ont augmenté de 26,8% entre 2006 et 2014. En Allemagne, il s'agit d'une augmentation de +11,9 %, en France de +8,6 % et aux Pays-Bas, les prix ont baissé de 11,6%.

En outre, le marché de l'immobilier belge semble plus surévalué que dans les pays voisins. La surestimation se situe entre 9% et 58% suivant les indicateurs utilisés. Cependant, l'Observatoire des prix note que ces indicateurs présentent quelques insuffisances importantes. Ainsi, les déterminants pertinents des prix des logements, dont la démographie, le taux de chômage, les différences culturelles, la fiscalité, la fortune, etc. ne sont pas pris en compte. L'Observatoire des prix compte donc suivre le cours des prix de l'immobilier de près et tenter de développer de nouveaux indicateurs afin de mieux observer le marché immobilier.
Ils constatent également que selon ces ratios l'Allemagne aurait un marché immobilier sous-estimé depuis 15 ans.

Selon le quotidien De Standaard, cette surestimation risque de confronter la Belgique à une baisse de prix. Standard & Poor's a calculé à quel point les prix de l'immobilier baisseraient dans neuf pays européens si le taux d'intérêt augmentait d'un point. En Belgique, une augmentation du taux d'intérêt ferait baisser le prix d'une maison moyenne de 13 pour cent en deux ans. À réfléchir. (LP)

En savoir plus sur:

Nos partenaires