Le palais de justice de Liège présente d'importants défauts de fabrication

05/09/12 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Je Vais Construire

Le nouveau palais de justice de Liège présente une série de défaillances préoccupantes. Des anomalies susceptibles de perturber le bon fonctionnement de la sécurité et d'empêcher la tenue de la rentrée judiciaire.

Le palais de justice de Liège présente d'importants défauts de fabrication

2005. La ville de Liège se lance dans les travaux de construction de son nouveau palais de justice. Un chantier qui allait durer plus de sept ans. Les travaux à peine terminés, une nouvelle épreuve pointe le bout de son nez: elle concerne la bonne réception des travaux. Rassurés à l'idée d'enfin disposer d'un palais de justice moderne, pourvu d' installations à la pointe, les liégeois retiennent leur souffle. Le constat de l'achèvement des travaux pose cependant problème : l'ultime examen révèle en effet que la bâtisse souffre d'importants dysfonctionnements.

Le nouveau palais de justice de Liège présente une série de défaillances préoccupantes. Des anomalies susceptibles de perturber le bon fonctionnement de la sécurité et d'empêcher la tenue de la rentrée judiciaire.

Premier écueil : les serrures des cellules individuelles fonctionnent à l'électricité. Une panne de courant signerait la fuite - ou plutôt la libération - de tous les prisonniers. Bref, ces cases sont pour l'instant inutilisables. Autre préoccupation : les portes des cellules sont pourvues de verres tintés. Les portes ayant été montées à l'envers, les détenus pourraient cependant suivre tout ce qui se passe à l'extérieur. Les policiers, quant à eux, ne verraient rien des agissements des prisonniers ...

Et ce n'est pas tout. Le portail du garage pose également problème : trop petit, il ne laisserait pas entrer tous les types de voitures de police.

Sept années de labeur, et une rentrée qui s'annonce difficile pour le palais de justice de Liège. Des travaux seront prochainement effectués afin de pallier aux manques actuels du bâtiment. (LVR)

Nos partenaires