Le secteur de l'immobilier de santé belge nécessite davantage d'investissements

08/07/14 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Je Vais Construire

Selon Renaud Chaudoir de Logic-Immo, le secteur de la santé peut compter sur un intérêt considérable du secteur immobilier. Cependant, il faut d'urgence augmenter les investissements, afin de satisfaire la demande explosive.

Le secteur de l'immobilier de santé belge nécessite davantage d'investissements

© iStock

Pour Renaud Chaudoir, le fait que les instituts de soin génèrent un chiffre d'affaires considérable, favorise les investissements. "Autrefois chasse gardée du service public et des petites entreprises, le secteur intéresse de plus en plus les investisseurs privés, sociétés immobilières et compagnies d'assurance" écrit-il dans une opinion.

Il cite l'exemple de la société immobilière Aedifica qui dispose de 35 maisons de repos dans son portefeuille, ce qui représente plus de 54% de ses actifs. Il évoque également Cofinimmo qui possède pas moins de 126 maisons de repos, d'une valeur totale de plus d'un milliard d'euros.

Cependant, ces efforts demeurent insuffisants. Selon Renaud Chaudoir, 1.000 nouveaux lits sont créés chaque année, alors qu'il en faudrait dix fois plus. Les nouvelles normes et adaptations qui vont de pair nécessitent également des investissements. Par conséquent, l'immobilier de santé a un besoin urgent de nouveaux investisseurs. (AB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires