'Le secteur de la construction implore des réformes'

12/04/12 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Je Vais Construire

La Confédération Construction plaide l'intervention dans le secteur de la construction. Objectif : éviter une décroissance comparable à celle de 2009.

'Le secteur de la construction implore des réformes'

© Thinkstock

Seuls 44.115 permis de construire ont été accordés en 2011 : un tel seuil plancher n'avait plus été atteint depuis près de dix ans et retombe déjà sur l'activité immobilière de 2012. Cette année, le secteur de la rénovation est également en recul. La Confédération Construction le souligne une fois de plus: la construction subira de plein fouet les conséquences d'une non-intervention de la part des autorités.

"Il faut avant tout éviter une augmentation des coûts de la main-d'oeuvre : en effet, la construction est un secteur à forte densité de main-d'oeuvre. La prochaine harmonisation du statut ouvrier-employé sera un défi de taille pour ce secteur qui compte une majorité d'ouvriers."

Le secteur de la construction pourrait cependant servir de moyen pour atteindre une série d'objectifs. Il est par exemple envisageable de soulager le besoin en habitations en en construisant plus. Une mesure qui aboutirait également à la création de nouveaux postes.

D'après Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction, "Le secteur de la construction ne craint pas le travail et souhaite collaborer à la relance économique. Mais nos entreprises belges demandent un cadre de travail sain. Une hausse des charges sociales encouragerait le travail au noir et favoriserait la concurrence déloyale en provenance de l'étranger. Nous devons absolument éviter une telle situation pour le moment." (RDM)

En savoir plus sur:

Nos partenaires