Le secteur de la construction touché par le mauvais temps

24/05/13 à 09:11 - Mise à jour à 09:11

Source: Je Vais Construire

Le mauvais temps persistant affecte le secteur de la construction.

Le secteur de la construction touché par le mauvais temps

© Thinkstock

Selon le quotidien Gazet van Antwerpen, de nombreux chantiers accumulent les retards et un certain nombre d'entre eux sont menacés par de lourdes amendes.

"Dans la région d'Anvers, nous avons compté autant de jours de travail que de jours de chômage temporaire : 39. C'est 17 jours de plus que la moyenne de ces 20 dernières années" se plaint Joris De Fré de la fédération de construction anversoise.

Beaucoup d'entreprises ont entamé une course contre la montre pour éviter les amendes. Lorsqu'il faut beau, elles font appel à un maximum de personnel. Et sur de nombreux chantiers, on continue à travailler les week-ends et les jours fériés.

Les amendes infligées pour les retards dus au froid et à la pluie peuvent s'élever à 5 pour cent maximum pour les marchés publics. Dans le secteur privé, les amendes encourues sont parfois énormes.

Belga/EE

En savoir plus sur:

Nos partenaires