Le secteur de la rénovation rattrape celui de la construction neuve en Wallonie

22/09/16 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Belga

"Depuis deux ans, le secteur de la rénovation porte le marché de la construction", a indiqué vendredi Francis Carnoy, le directeur général de la Confédération Construction Wallonne.

Les Wallons sont de plus en plus intéressés par la rénovation. Si environ 9.000 rénovations avec permis d'urbanisme avaient été effectuées entre 2007 et 2009, en Wallonie, ce chiffre est passé à 11.425 en 2015. "La tendance se dégage donc très clairement", précise Francis Carnoy. La Flandre reste stable avec une moyenne de 18.000 bâtiments rénovés depuis plusieurs années. Selon le directeur général de la Confédération Construction Wallonne, plusieurs facteurs expliquent ce constat.

"Le parc immobilier est beaucoup plus vétuste au sud qu'au nord du pays qui continue à construire. Et le taux de TVA pour la rénovation est de 6% alors qu'il est de 21% pour la construction neuve. Mais attention, ce taux de TVA de 6% est désormais applicable pour les logements de plus de dix ans, et non cinq comme avant le 1er janvier 2016. Evitons donc de tirer des conclusions trop hâtives au sujet de la TVA! Je rappelle que certains souhaiteraient aligner ces taux à 12%." Le montant des prêts hypothécaires est l'autre chiffre qui confirme la santé du secteur.

En 2015, la rénovation wallonne arrive à trois milliards d'euros en montants cumulés et pourrait rattraper la construction neuve avec 3,5 milliards d'euros. A l'inverse, la construction neuve se porte moins bien en Wallonie. "Dans les bonnes années, de 2006 à 2008, nous étions à 15.000 logements neufs construits. Ce chiffre est retombé à 11.400 en 2015". Les sociétés de construction ne sont pas insensibles à cette tendance wallonne à la rénovation. Thomas & Piron vient d'inaugurer de nouveaux bureaux pour son département "Rénovation" à Wanlin, en province de Namur, et prévoit d'y engager quarante personnes supplémentaires d'ici un an. Pierre Pirard, directeur général de T-Palm, confirme également que "les demandes sont effectivement en forte hausse". (Belga)

Nos partenaires