Les Belges puisent plus dans leurs fonds propres pour acheter une habitation

03/09/10 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Je Vais Construire

Les Belges qui achètent un bien immobilier puisent plus dans leurs fonds propres qu'il y a cinq ans, selon une étude présentée à Louvain.

Les Belges puisent plus dans leurs fonds propres pour acheter une habitation

Les Belges qui achètent un bien immobilier puisent plus dans leurs fonds propres qu'il y a cinq ans, selon une étude présentée à Louvain par l'agence de crédit immobilier Immotheker.

Le montant est passé de 59.647 euros en 2005 à 98.579 euros en 2010, soit une augmentation de 65%. Les fonds propres représentent désormais 44% de la somme totale de l'achat, soit une hausse de 9%.

Selon John Romain d'Immotheker, trois raisons expliquent cette hausse, qui a contribué à stabiliser le marché de l'immobilier. "Les jeunes restent plus longtemps à la maison et peuvent donc épargner davantage. Dans un cas sur six, les parents apportent une aide financière lors de l'achat. Enfin, l'argent placé sur un compte ne rapporte plus grand chose et est plutôt investi dans l'achat d'une habitation".

Plus avantageux

Malgré la hausse des fonds propres, les sommes empruntées ont également augmenté ces cinq dernières années, passant de 109.010 euros à 126.471 euros (+ 16%).

C'est la conséquence de l'augmentation de 40% du prix moyen des habitations sur la même période, passant de 127.194 euros à 177.775 euros.

Si dans le même temps le prix des locations n'a grimpé que de 10%, l'achat d'une habitation reste plus avantageux à long terme, selon Immotheker.

En savoir plus sur:

Nos partenaires