Les constructeurs ne sont pas disposés à payer davantage pour une énergie verte

23/02/12 à 10:32 - Mise à jour à 10:32

Source: Je Vais Construire

Il ressort d'une grande enquête organisée par Je vais Construire que 70 % des personnes interrogées ne veulent pas payer de supplément pour de l'énergie verte.

Les constructeurs ne sont pas disposés à payer davantage pour une énergie verte

© Thinkstock

70 % des personnes interrogées déclarent ne pas vouloir payer de supplément pour obtenir de l'énergie verte. Et ceux qui sont prêts à payer davantage ne le feront que si le supplément n'excède pas 5 %. Ces résultats ne sont pas réellement surprenants si l'on considère que les consommateurs sont parfaitement conscients de payer un prix élevé pour leur énergie.

Tendance

La plupart des personnes interrogées reconnaissent effectivement qu'il est utile d'envisager des mesures destinées à économiser l'énergie, même si celles-ci sont chères et n'apportent pas de résultat immédiat. Mais il est surprenant de constater que 40 % des répondants estiment que la construction durable est un phénomène de mode.

Plus de stimulation de la part des pouvoirs publics

Une toute grande majorité - 70 % - confirme que les réductions d'impôts constituent un stimulant pour investir dans des mesures destinées à diminuer la consommation d'énergie. Les répondants trouvent aussi que les pouvoirs publics doivent augmenter les aides à la construction et à la rénovation, principalement sous forme d'avantages fiscaux et de primes, mais aussi, dans une moindre mesure, par une meilleure disponibilité de l'information.

À première vue, il semble toutefois que l'impact de la suppression des aides fiscales pour les mesures destinées à économiser l'énergie ne soit pas tellement important. 44 % des répondants ne modifieront pas leur projet, tandis que 41 % l'adapteront légèrement.

Seuls quelques répondants déclarent avoir revu leur projet en profondeur ou l'avoir (provisoirement) abandonné suite à la disparition des avantages fiscaux. L'enquête a eu lieu au début du mois de février, période à laquelle de nombreuses personnes se consacrent à leur projet de logement. Le but était de savoir si les personnes modifieraient leur comportement et leurs choix à moyen et long terme suite à la suppression des avantages fiscaux.

Il ressort aussi de cette enquête que c'est surtout la perspective de dépenser moins d'argent qui pousse les gens à investir dans des mesures d'économie d'énergie. Seulement 9 % des répondants affirment prendre les mêmes mesures pour des raisons environnementales.

Isolation

L'isolation de la toiture reste la mesure la plus populaire pour économiser l'énergie. 89 % trouvent qu'elle est la plus rentable, suivie par l'isolation des murs et la pose de double vitrage.
77 % des personnes interrogées ont elles-mêmes investi dans l'isolation de leur toiture. L'isolation des murs et des sols et la pose de double vitrage sont également très populaires. Les mesures qui rencontrent le moins de succès sont l'installation de panneaux photovoltaïques (20 %) et de pompes à chaleur (18 %). (RDM)

En savoir plus sur:

Nos partenaires