Les nouvelles constructions de la Région bxloise se conjuguent desormais au passif

04/05/10 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Je Vais Construire

Les organismes publics de la Région bruxelloise chargés de construire et de rénover des logements adopteront désormais systématiquement le standard passif pour les nouvelles constructions, ont annoncé lundi le secrétaire d'Etat au Logement Christos Doulkeridis, et la ministre Evelyne Huytebroeck, en charge notamment de l'Energie.

Les nouvelles constructions de la Région bxloise se conjuguent desormais au passif

Les organismes publics de la Région bruxelloise chargés de construire et de rénover des logements adopteront désormais systématiquement le standard passif pour les nouvelles constructions, ont annoncé lundi le secrétaire d'Etat au Logement Christos Doulkeridis, et la ministre Evelyne Huytebroeck, en charge notamment de l'Energie.

Cet objectif figure dans la déclaration gouvernementale de l'équipe Picqué. Concrètement la Société de Développement de la Région Bruxelloise, la Société du Logement de la Région bruxelloise et le Fonds du Logement entrent dans l'ère du passif pour tous les projets de construction qu'ils lanceront, sans attendre la limite de 2015 fixée par la réglementation relative à la performance énergétique des bâtiments.

Ils adopteront en outre le standard "basse énergie" pour toutes les rénovations, ont précisé Christos Doulkeridis et Evelyne Huytebroeck, lors d'une visite du projet de construction de 30 logements au standard passif, rue de Suède, à deux pas de la gare du Midi.

Dans le domaine du logement social, le passage au passif concerne 3.131 unités, a précisé Christos Doulkeridis. Sur le plan écologique, elle permettra d'économiser 344.000 tonnes de CO2 en 30 ans.

Sur le plan social, les occupants bénéficieront des très sensibles baisse de consommation de chauffage (jusqu'à 90%) sans avoir à subir de hausse du coût du loyer social lié au surcoût de la construction du logement passif (actuellement +200 euros/m2). La SDRB a quant à elle rendu le passif obligatoire en novembre dernier. Elle vise la construction de quelque 2000 unités sur ce mode en 5 ans.

Nos partenaires