Mazout: pas de pénurie mais une hausse des prix

29/12/10 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

Source: Je Vais Construire

Les intempéries ont rendu la livraison de mazout difficile mais le retard moyen de livraison n'est que de 48 heures.

Mazout: pas de pénurie mais une hausse des prix

© Thinkstock

Les intempéries ont rendu la livraison de mazout difficile mais le retard moyen de livraison n'est que de 48 heures, rapporte mercredi L'Avenir.

En revanche, le pic de demande en plein coeur de l'hiver a fait augmenter le prix de près de 30%. "Les conditions climatiques ont joué en notre défaveur", explique Olivier Neirinck, porte-parole de la fédération des livreurs de mazout (BRAFCO).

"D'une part les dépôts pétroliers étaient bloqués. Les péniches étaient arrêtées aux écluses. Et puis les distributeurs eux-mêmes n'arrivaient plus à accéder aux dépôts. Quant aux livreurs, beaucoup n'ont pas pu se rendre chez les clients à cause de la neige."

Etalement

Le retard va cependant rapidement se résorber, prévoit la fédération. La dérogation accordée par la Région wallonne aux transporteurs de mazout lors de l'interdiction de circuler des poids lourds a vraisemblablement permis d'éviter une situation chaotique.

Moins réjouissant, avec un prix proche des 0,8 euros le litre, le mazout a connu une augmentation de près de 30 % en quelques semaines, ce qui peut poser problème à de nombreux clients.

Même si ce n'est pas une obligation pour le livreur, un étalement du payement peut toujours être demandé, rassure Olivier Neirinck. "En général, les livreurs demandent 50% d'acompte à la livraison. Le reste est échelonné en plusieurs mois."

En savoir plus sur:

Nos partenaires