Photovoltaïque - Le 14 mai fut la journée la plus rentable en 2012

05/02/13 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Je Vais Construire

En 2012, la journée la plus productive pour les panneaux photovoltaïques fut celle du 14 mai, selon le 1er baromètre du photovoltaïque wallon, réalisé par la société SunSwitch sur base de 5.000 installations quadrillant la totalité du territoire de la Wallonie.

Photovoltaïque - Le 14 mai fut la journée la plus rentable en 2012

© thinkstock

"Le pic de production enregistré le 14 mai est dû à un mix entre ensoleillement et température. Il y a eu beaucoup de lumière ce jour-là sans qu'il ait fait spécialement chaud", explique Jérôme Kervyn de Meerendré, administrateur délégué de SunSwitch. A l'inverse, la pire journée pour le photovoltaïque s'est avérée être en 2012, sans surprise, le 22 décembre, l'un des jours les plus courts de l'année.

En outre, selon ce baromètre, c'est en province de Luxembourg que la production moyenne par installation a été la plus importante en 2012. "C'est la province la plus au sud, les installations y bénéficient peut-être d'une meilleure orientation et de moins d'ombrage. L'air y est aussi probablement plus pur. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette petite différence de quelques pour cent", poursuit M. Kervyn de Meerendré.

Le baromètre de SunSwitch se base sur 5.000 installations, qui ont produit l'année dernière un total de 16.681 MWh, ce qui correspond à la consommation de de 11.438 personnes. Pour toute la Wallonie, on dénombrait, fin 2012, près de 88.000 unités de production décentralisées de maximum 10 KWh (solaire photovoltaïque, hydraulique, éolien, biomasse, cogénération biomasse et cogénération fossile), selon le régulateur wallon Cwape.

Les données récoltées par SunSwitch font par ailleurs l'objet d'analyses scientifiques, notamment en collaboration avec les universités ULg et ULB dans le cadre du plan Marshall 2.Vert. "L'objectif est de voir comment on peut au mieux intégrer les sources décentralisées d'énergie comme le photovoltaïque dans le réseau électrique. C'est une réflexion qui est en cours par rapport au changement de paradigme que nous vivons", avec la multiplication d'unités de production d'électricité décentralisées, situe Jérôme Kervyn de Meerendré.

Par ailleurs, alors que le gouvernement wallon doit prochainement adopter une réforme du soutien public au secteur, SunSwitch se dit favorable à une diminution de ce soutien pour autant que celle-ci soit bien communiquée, se fasse par étape, ne soit pas trop brutale et accompagne la baisse des prix des panneaux. "D'ici 2020, peut-être déjà 2018, on s'attend à ce que l'électricité photovoltaïque soit au même niveau de coût que l'électricité classique. D'ici là, il faut continuer à soutenir le photovoltaïque, mais de moins en moins", plaide son administrateur délégué.

Basée à Louvain-la-Neuve, SunSwtich est l'un des leaders du photovoltaïque en Wallonie et compte une petite centaine de travailleurs. On estime que la filière photovoltaïque en Wallonie pèse environ 3.000 emplois. (Belga/KS)

Nos partenaires