'Rendez l'audit énergétique obligatoire pour l'attribution de primes d'énergie et de logement'

07/03/15 à 09:50 - Mise à jour à 06/03/15 à 12:13

Pendant Batibouw, Eric Cloes, le rédacteur en chef de 'Je vais construire & rénover', nous donne quotidiennement sa vision sur le secteur de la construction.

'Rendez l'audit énergétique obligatoire pour l'attribution de primes d'énergie et de logement'

© iStock

Non, nous ne sommes pas du tout d'accord avec l'idée du gouvernement wallon de supprimer l'obligation de l'audit énergétique pour obtenir des primes à l'énergie et au logement. Et les arguments avancés - les obstacles financiers et administratifs que représenterait l'audit pour les revenus les plus faibles - ne font pas le poids face aux avantages dudit audit, que ce soit pour ce groupe cible en particulier ou, plus généralement, pour l'ensemble de la population. Jusqu'à présent, la Wallonie se différenciait des Régions flamande et bruxelloise en liant l'octroi des primes à la réalisation d'un audit énergétique, et c'était une excellente chose. En changeant de cap, elle effectue un net retour en arrière.

L'audit énergétique est, faut-il le rappeler, bien plus qu'une photographie de la situation énergétique d'une maison existante. Il propose des solutions concrètes pour remédier aux manquements, en calcule le coût et estime le retour sur investissement en fonction des économies d'énergie susceptibles d'être réalisées. Et ce, en les classant par ordre de priorité en fonction de leur pertinence. Une analyse qui n'est pas à la portée de tous, puisque seuls les architectes et les ingénieurs ayant suivi une formation spécifique d'auditeur énergétique peuvent exécuter cette tâche.

Pourquoi le gouvernement wallon veut-il se priver de la garantie que les deniers publics seront judicieusement investis ? Notre patrimoine bâti a réellement besoin d'une rénovation en profondeur et, pour cela, d'un plan d'action stratégique et efficace. Ce n'est pas en laissant chacun se débrouiller en fonction de son inspiration du moment que l'on arrivera à un résultat global digne de ce nom. À l'heure où les budgets publics sont sous pression et où les particuliers évaluent chaque dépense avec circonspection, il semble bien peu judicieux de laisser ces derniers investir d'importants montants dans des travaux peu ou pas du tout pertinents. Nous en appelons donc aux trois gouvernements régionaux pour qu'ils conditionnent l'octroi des primes à la réalisation d'un audit énergétique et accordent à cet audit un soutien financier suffisant pour qu'il ne représente, pour personne, un obstacle infranchissable.

Eric Cloes

Rédacteur en chef

Nos partenaires