Eric Cloes
Eric Cloes
Eric Cloes est rédacteur en chef de Je vais Construire.
Opinion

21/02/14 à 09:54 - Mise à jour à 09:54

Se loger à un prix abordable

Comment rendre le logement abordable ? C'est pour tenter de répondre à cette question que nous avons réalisé une grande enquête au mois de juin de l'an dernier.

Se loger à un prix abordable

© Thinkstock

Comment rendre le logement abordable ? C'est pour tenter de répondre à cette question que nous avons réalisé une grande enquête au mois de juin de l'an dernier. Nous souhaitions connaître vos préférences au niveau de la localisation de votre logement, de son type, de sa taille, de son prix... Voici les principaux enseignements que nous en retirons.

Première constatation : on ne construit plus "pour la vie". Si une très grande majorité des répondants sont propriétaires de leur logement actuel, seulement 68 % d'entre eux le considèrent comme "définitif". Près d'un tiers envisage donc d'en changer, et ce, pour trois raisons majeures : soit pour acquérir un logement plus confortable dès que les finances le permettront, soit pour changer de région, soit pour occuper un logement plus compact ou mieux adapté au grand âge. Cette notion de limitation dans le temps est une donnée importante car elle a une incidence significative sur les investissements à réaliser en fonction de leur durée d'amortissement.

La seconde considération concerne la localisation du logement. Environ 60 % des sondés aimeraient habiter en périphérie d'une ville ou à la campagne, tandis que les 40 % restants souhaitent se loger en ville ou dans une commune urbanisée, à proximité du travail, de l'école et des services. Tout le monde ne rêve donc plus d'une maison quatre façades à la campagne ! Les maisons situées en zone urbanisée sont en effet souvent moins chères et permettent de surcroît de réaliser des économies substantielles au niveau des frais de déplacement.

Un logement sur deux sera construit ou rénové par des corps de métier séparés ou une entreprise générale, sous le contrôle d'un architecte, tandis que près d'un quart des personnes envisagent de réaliser elles-mêmes tout ou partie des travaux, avec l'aide éventuelle de la famille. Mais seulement 17 % des répondants pensent s'adresser à un constructeur clé sur porte.

Eric Cloes, Rédacteur en chef

Nos partenaires