Comment obtient-on le meilleur rendement d'une pompe à chaleur?

11/02/16 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Je Vais Construire

Il est nécessaire d'agir sur cinq aspects, notamment pour diminuer la différence de température entre la source froide et la source chaude et améliorer les performances de l'installation.

Comment obtient-on le meilleur rendement d'une pompe à chaleur?

© Daikin

En effet, le COP (le rendement théorique de la pompe à chaleur dans des conditions prédéterminées) est intimement lié à cette différence de température : plus elle est faible, plus le COP sera élevé. En fonction des possibilités techniques et du budget disponible, on cherche donc à augmenter la température de la source froide et à diminuer celle de la source chaude.

Optimiser la source froide : suivant le milieu dans lequel sont puisées les calories, la source sera plus ou moins "chaude". En période de chauffe, la température de la source froide est moins élevée en aérothermie (air extérieur) qu'en géothermie, solution à privilégier si cela est techniquement et financièrement possible.

Optimiser la source chaude : en nouvelle construction, il est préférable d'opter pour un chauffage par le sol qui fonctionnera aux alentours des 25/35 °C, contre 60/80 °C avec des radiateurs classiques. En rénovation, si l'installation d'un chauffage par le sol ou la pose de radiateurs basse température n'est pas possible, il faut favoriser les travaux d'isolation qui permettront de diminuer la température de fonctionnement des radiateurs existants.

Correctement dimensionner la puissance de la pompe à chaleur : le rendement d'une PAC est d'autant meilleur que les cycles de fonctionnement du compresseur sont longs et que les appoints (résistance électrique, chaudière...) en cas de températures extérieures extrêmes ne fonctionnent pas trop. Il faut donc choisir une pompe à chaleur adaptée aux besoins de chauffage de la maison, dont la puissance variera de manière optimale entre 60 et 100 % du besoin maximal.

Utiliser un ballon tampon : il permet d'allonger les temps de fonctionnement de la pompe à chaleur et d'augmenter ainsi le COP, tout en préservant le compresseur.

Entretenir l'installation : il faut faire réaliser un contrôle réglementaire d'étanchéité du circuit frigorigène et, dans le cas d'une PAC air/air ou air/eau, il faut régulièrement nettoyer les ailettes de l'échangeur extérieur (1 à 2 fois par an en les rinçant à l'eau).

Nos partenaires