Comment utiliser votre foyer au gaz en toute sécurité ?

11/10/11 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Je Vais Construire

Les appareils au gaz peuvent certainement être utilisés dans une maison, à condition toutefois que tous les raccordements et réglages soient parfaitement en ordre.

Comment utiliser votre foyer au gaz en toute sécurité ?

© Bellfires

Les appareils au gaz peuvent certainement être utilisés dans une maison, à condition toutefois que tous les raccordements et réglages soient parfaitement en ordre. En cas de fuite de gaz, l'allumage d'une bougie pourrait avoir plus d'effets que prévu...

Le législateur veille heureusement au grain. Tous les foyers au gaz doivent porter un marquage CE. En d'autres termes, ils doivent avoir été testés et leur sécurité doit avoir été approuvée. Bien entendu, ces tests se font conformément aux prescriptions d'installation. Votre installateur vérifie avec vous l'endroit qui convient le mieux pour le foyer ou le poêle au gaz et les adaptations qui doivent éventuellement être apportées. La conduite de gaz doit naturellement arriver près de l'appareil et il faut aussi un raccordement électrique. Les exigences quant à l'évacuation des gaz de fumée et l'arrivée d'air frais dépendent de l'appareil.

Après la pose et le raccordement, un installateur de gaz agréé ou une personne d'un organisme de contrôle indépendant vient tester et approuver l'installation. Ce faisant, il/elle assume la pleine responsabilité de la sécurité de l'installation et du respect des prescriptions. Ensuite, vous pouvez allumer sans risque votre bougie.

Après sa mise en service, l'installation doit légalement être contrôlée tous les deux ans. Lors de ce contrôle, la sécurité et le bon fonctionnement de l'installation sont vérifiés. Le technicien s'assure qu'il n'y a pas de fuites, que l'évacuation n'est pas bouchée et que l'arrivée d'air frais se déroule conformément aux prescriptions. En général, cet entretien se limite au nettoyage des conduites.

Entretien régulier

Lors de la combustion de gaz naturel, de propane ou de butane, des particules de carbone se lient à des particules d'oxygène, générant ainsi de la vapeur d'eau. Si l'équilibre chimique est bon, il y a donc formation de H2O et de CO2. Un déséquilibre entre la quantité de gaz et d'air d'alimentation engendre des produits secondaires indésirables. Pour des raisons de sécurité, on ajoute dès lors une sonde de CO au foyer au gaz ouvert.

Cette sonde contrôle la composition des gaz de combustion. S'il y a trop de CO, l'arrivée de gaz est coupée et la flamme s'éteint. Il existe un réel danger de dispersion dans la pièce de ces produits secondaires formés, qui nuisent alors à la qualité de l'air intérieur. Avec un foyer au gaz fermé, il n'y a pas de mélange des gaz de combustion avec l'air intérieur, ce qui supprime en principe le risque d'intoxication au CO.

Prévenez naturellement toujours l'installateur si vous constatez un fonctionnement anormal (coloration de la flamme, dépôt sur la vitre...). Ne vous inquiétez toutefois pas : avec un entretien régulier et un nettoyage de la vitre (1 à 2 fois par an), vous profitez en toute sécurité d'un beau jeu de flammes et d'une agréable chaleur !

Leen Peeters

En savoir plus sur:

Nos partenaires