De l'eau chaude instantanée

13/09/12 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Je Vais Construire

Tout a démarré dans la tête d'un employé d'une usine d'Unilever. Lors de l'invention de la soupe instantanée, il s'est demandé ce qu'il y avait de si instantané à mélanger une poudre à de l'eau qui met 5 minutes à chauffer ?

De l'eau chaude instantanée

© Thinkstock

Tout a démarré dans la tête d'un employé d'une usine d'Unilever. Lors de l'invention de la soupe instantanée, il s'est demandé ce qu'il y avait de si instantané à mélanger une poudre à de l'eau qui met 5 minutes à chauffer ? Dans sa cave, il a bricolé la première version du robinet d'eau bouillante. Cette version était rudimentaire et peu esthétique mais elle fonctionnait. Le marché était en tout cas convaincu et a investi dans des variantes plus sophistiquées.

L'idée de base était de délivrer instantanément une petite quantité d'eau bouillante : par exemple pour se faire une tasse de thé ou une soupe instantanée, pour cuire des pâtes... La solution : placer, entre le circuit d'eau de distribution et le point de soutirage, un mini-boiler équipé d'une résistance électrique, produisant juste assez d'eau bouillante pour rencontrer cette demande.

Voilà ce que chaque marque propose aujourd'hui. Avec par-ci, par-là quelques variantes en termes de puissance, des caractéristiques supplémentaires et, naturellement aussi, une esthétique propre. Vous achetez ce gadget avant tout pour profiter à tout instant du confort de vous préparer instantanément une tasse de café ou de thé. Si vous préparez du riz ou des pâtes, vous gagnez quelques minutes. Mais celles-ci sont-elles si cruciales ? À vous de le déterminer.

Porter à ébullition une petite quantité d'eau, si faible soit-elle, nécessite toutefois une belle puissance. Amener 3 litres d'eau de 10 °C à 100 °C en 1 minute réclame une puissance de 18,8 kW. Le faire en 5 minutes réclame encore 3,75 kW. Vous y arriverez en 10 minutes avec 1,9 kW et en une demi-heure avec 630 Watts. Ce calcul, les fabricants l'ont naturellement fait. Raison pour laquelle le système ne repose pas sur un échangeur de chaleur instantané, installé dans le robinet même, mais sur un petit stockage maintenu à une température élevée qui nécessite 10 à 20 minutes pour produire une eau bouillante à partir d'eau froide. La puissance électrique est néanmoins élevée pour le circuit électrique normal de la maison, et non sans conséquences éventuelles pour les autres appareils. Évitez par exemple d'utiliser le robinet d'eau bouillante pendant le fonctionnement de votre lave-vaisselle.

Outre la puissance, il y a aussi la consommation d'énergie. L'eau est maintenue à une température élevée et cède donc sa chaleur à l'environnement. Pour des raisons de sécurité notamment, les cuves de stockage sont très bien isolées. Les pertes de stockage s'élèvent toutefois à environ 10 Watts ce qui correspond, sur un an, à 10 Watts durant 8 760 heures à 0,15 euro par kWh, soit un petit 15 euros que vous jetez par la fenêtre chaque année. Bien sûr, vous n'utilisez que la quantité d'eau dont vous avez besoin mais vous conservez en permanence 3 à 7 litres d'eau bouillante !

En termes de sécurité, l'utilisateur ne doit pas se faire de soucis. Les fabricants ont pensé aux enfants ! L'extérieur du robinet est fortement isolé, le bruit de l'eau bouillante est très dissuasif et, pour prendre de l'eau bouillante, il faut effectuer deux opérations simultanément (par exemple tourner un bouton et enfoncer une touche).

L'installation est plus complexe que celle d'un robinet classique, ou même d'un chauffe-eau classique. Les pressions plus importantes exigent le raccordement d'un groupe de sécurité à la conduite d'évacuation.

La décision d'installer un tel robinet doit donc surtout être guidée par le degré de confort que vous souhaitez et votre volonté de débourser 750 euros pour celui-ci.

Leen Peeters

Nos partenaires