Le chauffage mural, plus ou moins confortable qu'un radiateur ?

27/01/14 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Je Vais Construire

Si vous rénovez un bâtiment qui ne vous permet pas de placer un chauffage par le sol, pensez au mur chauffant. Il constitue une belle alternative au radiateur. Son utilisation est-elle toutefois aussi souple et aisée que celle d'un radiateur ?

Le chauffage mural, plus ou moins confortable qu'un radiateur ?

© Thinkstock

Si vous rénovez un bâtiment qui ne vous permet pas de placer un chauffage par le sol, pensez au mur chauffant. Il constitue une belle alternative au radiateur. Son utilisation est-elle toutefois aussi souple et aisée que celle d'un radiateur ?

Le fonctionnement d'un mur chauffant est identique à celui d'un plancher chauffant. Des tuyaux reliés à une chaudière sont incorporés dans un mur et font circuler de l'eau chaude. De cette manière, la chaleur est transmise à la paroi qui la restitue à son tour par rayonnement... Le mur chauffant émet donc des infrarouges à très grande longueur d'onde, qui réchauffent uniquement les corps avec lesquels ils entrent en contact. Ce système permet d'obtenir une chaleur homogène dans toute la pièce. Vous profitez d'une sensation de confort comparable à celle délivrée par un radiateur traditionnel, tout en réduisant la température de quelque 2 °C, ce qui s'avère économique. Il n'y a pas non plus de brassage d'air et donc pas de déplacement de poussière. Il s'agit néanmoins d'un mode de chauffage moins réactif que le radiateur.

Invisible, il est également plus esthétique que les radiateurs et offre un gain de place. Il faut toutefois éviter de placer des meubles devant ce mur. Veillez aussi à bien prévoir l'emplacement des prises et interrupteurs. Attention à ne pas percer le serpentin en cas d'accrochage de cadres, de tringles ou de tout autre objet au mur.

L'installation d'un mur chauffant est moins contraignante que celle d'un plancher chauffant. Il constitue donc la solution idéale en cas de travaux de rénovation. Un chauffage mural réduit toutefois l'espace habitable. Hors isolation, l'épaisseur d'un mur chauffant est d'environ 3 cm. À défaut de pouvoir le placer sur une cloison intérieure, il est indispensable d'assurer une très bonne isolation du mur qui le recevra.

Demandant une eau de chauffage à basse température, il est idéalement couplé à une pompe à chaleur ou à une chaudière à condensation. Son prix, de quelque 100 euros/m², est l'un des grands points faibles du mur chauffant, d'autant que la surface nécessaire pour chauffer une pièce est importante. Plusieurs techniques s'offrent à vous : des panneaux préfabriqués à appliquer au mur, puis à relier hydrauliquement ; des rails à fixer au mur et un tuyau à dérouler avant la pose d'un enduit ; ou encore des tuyaux préformés à fixer au mur et à raccorder hydrauliquement avant l'application de l'enduit.

Benoit Bilocque - Econologic

Nos partenaires