Le puits canadien hydraulique

16/04/13 à 09:47 - Mise à jour à 09:47

Source: Je Vais Construire

Le puits canadien connaît une évolution récente : le puits canadien hydraulique. Ici, la chaleur de la terre est transmise à un fluide caloporteur (eau glycolée).

Le puits canadien hydraulique

© GF

Le puits canadien connaît une évolution récente : le puits canadien hydraulique. Ici, la chaleur de la terre est transmise à un fluide caloporteur (eau glycolée).

Ce fluide passe dans un échangeur eau-air pour transmettre les calories collectées à l'air entrant dans le système de ventilation. Cette solution simplifie la pose du puits et permet d'éviter les problèmes d'hygiène causés par l'humidité et l'apparition d'eau stagnante dans les conduites d'un puits canadien aéraulique.

Le puits canadien est un système géothermique qui utilise l'énergie présente dans le sol à proximité de sa surface pour chauffer ou refroidir l'air neuf de ventilation des bâtiments. Le principe du puits canadien consiste donc à faire passer l'air entrant par des conduites enterrées dans le sol, avant qu'il ne pénètre dans l'habitation.
Reposant sur le même principe, le puits canadien hydraulique va faire appel à de l'eau glycolée pour extraire les calories du sol et les transmettre, au travers d'un échangeur (une sorte de radiateur de voiture), à l'air entrant du système de ventilation double flux.

Ce n'est donc pas une conduite d'air qui est enterrée mais une gaine d'environ 150 m et d'un diamètre de 32 mm. À l'intérieur de la maison, cette gaine (un circuit fermé) est raccordée à une pompe pilotée par un régulateur qui module la vitesse de la pompe pour rapprocher la température de l'air frais d'une valeur définie par l'utilisateur.
La mise en oeuvre de cette solution est plus aisée que celle d'un puits canadien aéraulique. On profitera des travaux de terrassement pour poser la gaine, autour de la maison par exemple. Il n'y a pas de pente à respecter.

Plus la gaine est placée en profondeur, plus le rendement sera élevé. Plus le sol est humide, meilleur sera le transfert calorifique (ne posez donc pas la gaine dans l'installation de drainage de la maison !). Son utilisation ne requiert pas de grande surface de sol. Il faut cependant veiller à avoir une distance minimale de 25 à 30 cm entre deux gaines. Vous ne devez pas prévoir de point de récolte des condensats, pas de chambre de visite pour le nettoyage des conduites...

Incontestablement, le puits canadien hydraulique est plus pratique que son modèle "original". Utilisation, entretien, résistance... : tout est plus simple dans ce type d'installation pour un rendement équivalent.

Benoît Bilocque - Econologic

Nos partenaires