Le QUEST, c'est quoi ?

21/02/12 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Je Vais Construire

Le label QUEST (Quality Centre for Sustainable Energy Technologies) a été créé en vue de certifier les entreprises qui commercialisent et installent des systèmes de production d'énergie alternative.

Le QUEST, c'est quoi ?

© Essenta Living

Vu l'explosion des ventes d'installations techniques permettant d'économiser l'énergie, beaucoup d'entreprises se sont tournées vers ce secteur. Dès lors, il n'est pas toujours facile de faire un choix parmi les produits proposés, et le prix à lui seul n'est pas toujours gage de qualité. Le label QUEST a été créé pour vous guider dans vos choix.

Un label met en évidence certaines caractéristiques légales ou extra-légales d'un produit ou d'un système. Pour qu'un label soit significatif, il est souhaitable que les produits ou les entreprises faisant l'objet d'une certification soient contrôlés par un organisme indépendant.

Le label QUEST (Quality Centre for Sustainable Energy Technologies) a été créé en vue de certifier les entreprises qui commercialisent et installent des systèmes de production d'énergie alternative. Pour obtenir ce label, les entreprises font l'objet d'un contrôle externe indépendant qui porte essentiellement sur 4 vecteurs.

4 vecteurs de confiance

Les sociétés arborant le label Quest s'engagent à vous proposer :
1. des composants de système ayant un label "produit" homologué au niveau européen ;
2. une méthode de conception basée sur un dimensionnement adapté aux caractéristiques de votre bâtiment après une expertise sur place ;
3. une offre de prix et des conditions générales de vente standardisées pour un maximum de transparence, ainsi que l'absence d'acompte exorbitant ;
4. des équipes de montage formées pour effectuer le travail et mettre l'installation en service conformément aux règles de l'art.

4 types d'installation

QUEST s'applique aux entreprises qui proposent les installations suivantes :
1. des installations photovoltaïques (dispositifs produisant de l'électricité à partir du rayonnement solaire) ;
2. des chauffe-eau solaires (boilers chauffant l'eau sanitaire à partir du rayonnement solaire) ;
3. des pompes à chaleur (systèmes électriques permettant de chauffer de l'eau ou de l'air à partir d'une source chaude) ;
4. des ventilations mécaniques de type D à échangeur de chaleur.

Pour chacun de ces systèmes, un cahier des charges strict a été établi. À ce jour, peu d'entreprises possèdent cette labellisation toute récente, mais on peut raisonnablement tabler sur une augmentation du nombre d'entreprises dans le courant de cette année 2012.

Cédric Bourgois

En savoir plus sur:

Nos partenaires