Le système de ventilation B, pas idéal pour les maisons

31/01/13 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Je Vais Construire

Nous distinguons quatre systèmes de ventilation différents - A, B, C(+) et D - qui s'appuient tous sur les principes d'alimentation, de transfert et d'évacuation. Déconseillé par les professionnels pour diverses raisons, le système B est peu utilisé dans les maisons.

Le système de ventilation B, pas idéal pour les maisons

© Zehnder Group

Nous distinguons quatre systèmes de ventilation différents - A, B, C(+) et D - qui s'appuient tous sur les principes d'alimentation, de transfert et d'évacuation. Déconseillé par les professionnels pour diverses raisons, le système B est peu utilisé dans les maisons.

Qu'est-ce que le système B ?

Le système de ventilation B combine une amenée mécanique d'air frais à une extraction naturelle de l'air vicié. Un ventilateur aspire l'air frais qui est ensuite diffusé uniformément dans les pièces de vie, les chambres et autres pièces sèches via des gaines de ventilation intégrées. Parfois, cet air passe d'abord par un filtre pour en améliorer la qualité. L'insufflation mécanique crée un effet de cheminée. De ce fait, l'air vicié est automatiquement évacué de manière naturelle via des gaines d'évacuation verticales dans les pièces humides (salle de bains, toilettes, buanderie...).

Pourquoi le système B est-il déconseillé ?

Les professionnels déconseillent ce système parce que les ventilateurs consomment en permanence de l'électricité. Cela a une influence négative sur le niveau E de votre maison.

L'air acheminé peut aussi provoquer une sensation de courant d'air ou de froid en hiver. Vous devez alors le réchauffer, ce qui augmente les frais de chauffage. Et en été, vous soufflez de l'air chaud à l'intérieur et devez donc refroidir davantage. Pour des raisons d'économie d'énergie, il est dès lors préférable d'opter pour un système C (piloté à la demande) ou une ventilation double flux D.

Le système de ventilation B entraîne par ailleurs une surpression permanente, ce qui peut engendrer chez les occupants une sensation de pression dans la tête ou des maux de tête. L'évacuation naturelle ne permet pas de contrôler si l'air vicié quitte votre maison de manière efficace. Puisque les portes intérieures sont tantôt ouvertes, tantôt fermées, la résistance change et, par conséquent, la circulation de l'air est modifiée. L'air recherche toujours le chemin de la moindre résistance. Vous n'avez donc aucune certitude que l'air le plus vicié soit systématiquement évacué.

Le prix d'achat d'un système B avoisine celui d'un système C (éventuellement piloté à la demande) mais ce dernier a l'avantage de toujours garantir une bonne qualité de l'air grâce à l'évacuation mécanique contrôlée.

Texte : KMD Communication

Nos partenaires