Murale, au sol, ouverte, fermeé ou classique ?

11/11/09 à 01:39 - Mise à jour à 01:39

Source: Je Vais Construire

L'assortiment est très vaste, autant dire qu'il est important de faire le bon choix. Tout dépend du type d'habitation, de vos besoins et, cela va sans dire, du budget.

Murale, au sol, ouverte, fermeé ou classique ?

© Vaillant

L'assortiment est très vaste, en fonction de la taille de l'habitation mais aussi du type d'évacuation possible et du budget disponible. C'est en quelque sorte le moteur du chauffage central. Autant dire qu'il est important de faire le bon choix. Tout dépend du type d'habitation, de vos besoins et, cela va sans dire, du budget.

Chaudière murale ou au sol

En fonction de l'espace disponible, vous pourrez choisir une chaudière murale ou au sol. La première devrait convenir à la plupart des habitations. Mais sa capacité ne sera peut-être pas suffisante pour les demeures trop grandes. Il faudra alors opter pour une chaudière au sol, plus gourmande en espace.

Tout est relatif cependant, car les progrès accomplis ces dernières années en termes de compacité sont remarquables. Les modèles récents sont suffisamment légers et compacts pour trouver place dans une buanderie ou une cuisine.

Avec une chaudière au sol, il faut en outre acheter un circulateur et un vase d'expansion distincts. Il est préférable d'avoir un local chaufferie à ce moment-là. Pour les chaudières murales, on peut les mettre un peu où l'on veut (dans un meuble de cuisine par exemple), il faut juste tenir compte de l'évacuation des gaz vers l'extérieur.

Chaudière ouverte ou fermée

Pour augmenter le rendement des chaudières, les fabricants n'ont cessé de perfectionner leurs techniques. Ils proposent aujourd'hui des chaudières de type ouvert ou fermé.

Dans le premier cas, l'oxygène est puisé du local dans lequel se trouve l'appareil. Cette infrastructure est meilleur marché mais elle aspire l'air de l'intérieur et celui-ci est moins propre. Il faut donc un local toujours bien ventilé : une ventilation haute (amenée d'air frais) et une ventilation basse (espace en dessous de la porte par exemple).

Dans le cas d'une chaudière fermée, c'est un ventilateur incorporé qui aspire l'air de l'extérieur et en rejette les gaz consumés. Pas besoin de cheminée, la chaudière peut être placée n'importe où, à condition d'être reliée à une conduite d'évacuation vers la façade ou la toiture. Ce système fermé est plus coûteux mais également plus sûr et son rendement est supérieur.

Chaudière classique ou à haut rendement

Les chaudières classiques sont moins chères et ont un rendement moyen de 80% (cela veut dire que 80% du combustible est converti en chaleur). Mais de nos jours, le chauffagiste vous conseillera probablement une chaudière à haut rendement, de plus de 90%.

Les frais d'installation sont plus élevés, c'est évident, mais la différence est vite compensée par une diminution de la facture énergétique.

Chaudière à basse température

Une chaudière à basse température chauffe l'eau en permanence entre 35 et 40°C. Pour profiter de ces avantages, l'installation doit être entièrement adaptée, y compris les radiateurs, thermostats, réglages thermiques de la chaudière, etc.

Les chaudières à condensation sont les plus économes et libèrent les rendements les plus élevés. Elles condensent la vapeur d'eau provoquée par la combustion et réutilisent la chaleur libérée. Ces chaudières sont également fort 'écologiques' parce qu'elles rejettent peu de gaz nocifs.

Les appareils peu gourmands en énergie sont identifiables aux logos suivants : chaudière haut rendement au gaz naturel HR+, chaudière à condensation au gaz naturel HR-Top, chaudière haut rendement au mazout Optimaz, chaudière à condensation au mazout Optimaz-Elite.

En savoir plus sur:

Nos partenaires