Peut-on rafraîchir l'air intérieur avec un ventilateur traditionnel ?

27/07/11 à 19:15 - Mise à jour à 19:15

Source: Je Vais Construire

La réponse à cette simple question est moins évidente qu'il n'y paraît.

Peut-on rafraîchir l'air intérieur avec un ventilateur traditionnel ?

© Thinkstock

La réponse à cette simple question est moins évidente qu'il n'y paraît.

D'un point de vue purement thermodynamique, la réponse est non, tout simplement en raison de la loi de conservation de l'énergie. Le ventilateur est branché sur la prise et se trouve dans la pièce. On ajoute donc de l'énergie à la pièce sous forme d'électricité. Celle-ci est convertie en mouvement par un moteur qui n'est pas efficace à 100 %. Cette inefficacité se traduit par l'échauffement de l'appareil. Le mouvement d'air induit donc indirectement un réchauffement. Pour le dire crûment, le ventilateur réchauffe l'air de la pièce. Si l'on s'appuie sur ce raisonnement, le ventilateur est donc déconseillé. Mais, bien entendu, les choses sont un peu plus complexes...

La sensation de bien-être thermique dépend notamment de la température de l'air et du rayonnement, ainsi que de l'humidité et de la vitesse de l'air. Certaines mesures ont permis de découvrir que nous conservons la même sensation de confort à une température de l'air jusqu'à 3 °C supérieure, si la vitesse de l'air augmente à 8 m/s. Des vitesses supérieures entraînent un certain inconfort. 8 m/s correspondent à peu près à 30 km/heure. En voiture, c'est lent, en vélo, relativement rapide.

Certaines personnes supportent cela, d'autres pas. Les normes internationales préconisent dès lors la possibilité de pouvoir régler les ventilateurs afin d'adapter leur vitesse à la tenue vestimentaire, à l'activité et au taux de transpiration. L'accroissement de la vitesse de l'air a en effet plus d'effet si l'on est mouillé.

Le ventilateur peut toutefois encore apporter une autre contribution. Souvent, il est utilisé la nuit pour créer un plus grand mouvement d'air. Le mouvement de l'air devant une fenêtre ouverte peut alors apporter de l'extérieur un air neuf plus frais et évacuer davantage l'air intérieur chaud et vicié. Vous effectuez ainsi une ventilation nocturne active et stockez le froid de l'extérieur dans la masse de la construction. Ce froid stocké est alors lentement libéré durant la journée et abaisse ainsi la température intérieure. Tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure, il est préférable, pour cette technique, de garder les fenêtres autant que possible fermées.

Vous pouvez donc rafraîchir l'air intérieur avec un ventilateur traditionnel, à condition d'apporter de l'air extérieur neuf plus frais. S'il fait aussi chaud à l'extérieur, voire plus chaud, ou si vous enclenchez le ventilateur avec les fenêtres et portes fermées, vous ne rafraîchissez pas l'air dans le sens littéral du terme. En revanche, l'augmentation de la vitesse de l'air améliorera la sensation de confort.

Leen Peeters

En savoir plus sur:

Nos partenaires