Pompe à chaleur comme système bivalent pour la rénovation

14/03/12 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Je Vais Construire

Une rénovation ne permet pas toujours d'aller aussi loin dans les mesures d'économie d'énergie que la nouvelle construction. Dans ce cas, la pompe à chaleur peut être envisagée.

Pompe à chaleur comme système bivalent pour la rénovation

© Vasco

Les restrictions urbanistiques, les aspects relatifs à la physique de construction, les problèmes de stabilité et les considérations financières limitent parfois le renforcement de l'isolation. Mais même alors, vous cherchez à améliorer autant que possible la maison et à atteindre un niveau E optimal. Dans ce cas, la pompe à chaleur peut être envisagée.

Il n'est pas toujours évident d'utiliser le sol et l'eau comme source de chaleur alors que l'air, en tant que source de chauffage à basse température, est toujours présent. Malheureusement, la température de l'air extérieur est basse au moment même où la demande de chaleur est la plus grande. Le compresseur doit alors davantage travailler pour amener l'air à une température utilisable, ce qui consomme naturellement de l'électricité. Et plus on consomme d'électricité, plus l'efficacité de la pompe, exprimée par son COP, est faible.

Chauffer efficacement

Afin de pouvoir chauffer efficacement à des températures extérieures basses, la pompe à chaleur est assistée par un second système de chauffage en dessous d'une certaine température extérieure. Il peut s'agir d'une résistance électrique ou d'une chaudière. Il existe différents schémas de fonctionnement : parallèle, bivalent parallèle, bivalent alternatif et entièrement alternatif.

En cas de régime parallèle, la pompe à chaleur et le chauffage d'appoint peuvent fournir ensemble la chaleur demandée. En cas de fonctionnement alternatif, le chauffage d'appoint décharge complètement la pompe à chaleur en dessous d'une certaine température extérieure. En fonctionnement bivalent parallèle ou bivalent alternatif, la pompe à chaleur se charge du préchauffage de l'eau de chauffage jusqu'au moment où la température de l'eau de retour du circuit de chauffage est supérieure à la température la plus haute que peut produire la pompe à chaleur.

Couvrir toute la demande de chaleur

La pompe à chaleur air-eau peut ainsi couvrir toute la demande de chaleur durant la majeure partie de la saison de chauffe et donner un facteur de performance saisonnier (SPF) optimal. Ce choix vous permet en outre de bénéficier de quelques atouts supplémentaires : le coût de votre système de production de chaleur et l'optimisation de votre système d'émission.

Votre coût d'investissement est en effet réduit puisque vous avez deux systèmes dans une même enveloppe, même si chacun affiche une puissance plus faible. En cas de fonctionnement bivalent, le système d'émission ne doit pas être surdimensionné pour les basses températures d'eau spécifiques à la pompe à chaleur car, lors des journées froides, vous pouvez recourir à un système assurant une température d'eau plus élevée. Ce concept s'avère évidemment intéressant en termes de coût d'investissement de vos systèmes d'émission.

Leen Peeters

En savoir plus sur:

Nos partenaires