Pompe à chaleur: Les 10 points à retenir

04/12/14 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Je Vais Construire

Pompe à chaleur: Les 10 points à retenir

© .

1. Une pompe à chaleur constitue un chauffage idéal dans une maison bien isolée (basse énergie ou passive). Dans les autres bâtiments, une solution hybride s'impose pour couvrir les besoins en chaleur durant les périodes les plus froides.

2. Les pompes à chaleur sont de plus en plus performantes à condition de chauffer la maison à basse, voire très basse, température, via un plancher chauffant ou des ventilo-convecteurs. Chauffer à haute température avec une pompe à chaleur n'a pas de sens car cela en diminue le coefficient de performance (voir point suivant).

3. Une pompe à chaleur domestique air/eau présente un coefficient de performance (COP) compris entre 3,5 et 4,8. Grâce à ce ratio avantageux entre énergie consommée et énergie produite, le surcoût d'une pompe à chaleur par rapport à une chaudière peut être amorti entre 2 et 5 ans selon le type d'habitation.

4. Optez pour une pompe à chaleur avec un échangeur dynamique plutôt qu'avec un échangeur statique. Une PAC de 8 kW module déjà à partir de 20 % de sa puissance et évite ainsi les démarrages intempestifs.

5. La PAC implique peu de contraintes techniques de construction et d'entretien : pas de cheminée à maçonner, pas de percement de la toiture et de son pare-vapeur, pas d'entretien d'un brûleur ou d'une chambre de combustion...

6. Au niveau acoustique, la pompe à chaleur joue la discrétion. Contrairement à une chaudière, tous les éléments susceptibles de faire du bruit se trouvent dans l'unité extérieure. Évitez toutefois de placer cette dernière à proximité de la fenêtre d'une chambre à coucher...

7. L'unité intérieure ne prenant pas plus de place qu'une chaudière gaz à condensation, vous la caserez sans peine dans la buanderie ou dans un petit local technique.

8. Si vous placez un boiler de minimum 300 litres à proximité de l'unité intérieure ou si vous optez pour un modèle à boiler intégré, la PAC pourra également produire votre eau chaude sanitaire.

9. Faites installer une régulation via une sonde extérieure ; celle-ci gérera la courbe idéale de chauffe sur base de la température extérieure. Par exemple, pour une température extérieure de 10 °C, la température de départ de l'eau de chauffage sera de 25 °C ; pour une température extérieure de 0 °C, elle sera de l'ordre de 35 °C.

10. Si des panneaux photovoltaïques produisent la (quasi) totalité de l'électricité consommée annuellement par la PAC, la maison devient (presque) neutre en énergie.

Plus d'infos : www.brainbox.be

Nos partenaires