Pourquoi pas une installation en mode suiveur ?

21/05/12 à 09:08 - Mise à jour à 09:08

Source: Je Vais Construire

On trouve encore peu de suiveurs photovoltaïques dans les jardins. Cette solution est pourtant, malgré certains inconvénients, une alternative plus qu'intéressante aux installations traditionnelles.

Pourquoi pas une installation en mode suiveur ?

© Sunswitch

On trouve encore peu de suiveurs photovoltaïques dans les jardins. Cette solution est pourtant, malgré certains inconvénients, une alternative plus qu'intéressante aux installations traditionnelles. Pour rappel, les panneaux suiveurs sont montés sur une structure métallique dont l'orientation et l'inclinaison varient en fonction de la position du soleil.

Quelle différence avec une installation classique ?

Une installation photovoltaïque classique est une installation fixe posée sur un toit orienté entre le (sud-)est et le (sud-)ouest, dont la surface (en m²) est suffisamment significative pour recevoir une installation rentable. On utilise des suiveurs solaires quand il n'est pas possible d'installer des panneaux sur le toit pour des questions d'orientation ou de surface, ou lorsque l'on dispose d'un grand jardin bien orienté.

Une meilleure rentabilité

Le gros avantage des suiveurs est qu'ils s'adaptent pour capter un maximum de lumière du soleil tout au long de la journée. Dès lors, il n'est pas étonnant que les suiveurs produisent 40 à 50 % de plus qu'une installation de même taille ou de même puissance installée sur un toit dans des conditions optimales. Le petit moteur du suiveur consomme moins d'énergie (environ 180 W) qu'une ampoule de 100 W qui resterait allumée toute la journée.

En réalité, le moteur ne fonctionne qu'une demi-heure à une heure par jour. Un automate programmé permet de démarrer et d'arrêter le moteur quand cela est nécessaire. Le suiveur ne bouge pas de manière continue. Il fait une rotation de 5 à 15 degrés (en fonction des saisons) pour se positionner idéalement face au soleil.

Une installation plus coûteuse

Les suiveurs sont plus chers à l'achat, mais la surproduction d'énergie par rapport à une installation classique devrait en principe permettre de rentabiliser l'investissement. Le prix d'un suiveur est très difficile à définir car il dépend de plusieurs paramètres.

Outre le prix de la structure mobile et de sa motorisation, deux critères influenceront le prix d'un suiveur solaire : la facilité d'accès à votre jardin et le type de panneaux photovoltaïques. Soyez aussi attentif au coût de la main-d'oeuvre, car certains installateurs n'hésitent pas à demander des prix élevés, tenant compte du faible nombre d'acteurs sur le marché et de la difficulté conséquente de faire jouer la concurrence.

Si votre maison a plus de 5 ans, vous pouvez bénéficier d'une TVA de 6 % pour l'installation de panneaux photovoltaïques fixes sur le toit de votre maison. Par contre, l'installation de panneaux suiveurs ne présentant aucun contact avec la maison est toujours facturée avec une TVA de 21 %, et ce, quel que soit l'âge de votre maison. Une simulation de production devrait vous aider à savoir si ce surcoût peut être compensé par le meilleur rendement de l'installation.

Faites le bon choix

Encore peu de personnes envisagent les suiveurs comme une alternative intéressante par rapport aux installations photovoltaïques classiques. Or, certains installateurs sont prêts à vous vendre des installations moyennement rentables sur un toit qui n'est pas orienté de manière optimale. Autant dire que le manque à gagner peut être important. Si vous avez un jardin spacieux et que ce type d'installation ne vous gêne pas, n'hésitez pas à demander un devis pour installer des suiveurs.

Jérémy Goldyn

Nos partenaires