Construire sa véranda : par où commencer ?

25/06/12 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Je Vais Construire

Style, matières, emplacement, superficie, isolation, normes acoustiques et urbanistiques : l'installation d'une véranda est un véritable casse-tête. Heureusement, les quelques conseils qui suivent vous simplifieront la vie.

Construire sa véranda : par où commencer ?

© Thinkstock

L'emplacement idéal
Six mois par an, les terrasses orientées sud ou sud-ouest jouissent de températures agréables. En été, elles se transforment cependant en saunas - surtout si elles sont pourvues de larges fenêtres et exemptes de pare-soleil. Les toits de verre en pente peuvent être équipés de stores. Les plantes aux feuillage abondant garantissent également une protection optimale.

L'idéal reste l'orientation sud-est : les vitres des vérandas qui regardent dans cette direction captent les premiers rayons du soleil. Par conséquent, la chaleur y est supportable. Le vent d'est et du nord-est y rafraichit les murs quand il fait trop chaud. Les haies sont également efficaces pour bloquer le vent.

Les terrasses orientées ouest protègent l'habitation de conditions climatiques trop rudes. Vous pouvez même en profiter à la tombée de la nuit. En automne et au printemps, il est également possible d'y admirer de magnifiques couchers de soleil. Les vérandas orientées vers le nord profitent d'une luminosité uniforme, sans effets d'ombre : en dépit d'une température ambiante un peu basse, elles accueillent régulièrement des ateliers d'artistes.

Valeur esthétique : comment choisir ?
Le secteur dispose désormais de tous les savoir-faire nécessaires pour simuler l'architecture d'une habitation rénovée. L'installation de vérandas 'désuètes' ne pose pas plus problème que la transformation d'une terrasse antique en serre ultramoderne. Pas convaincu(e) ? Optez alors pour une véranda postmoderne, inspirée des modèles traditionnels mais agrémentée de touches manifestement branchées.

Maison de verre ou jeu de contrastes ?
En matières de vérandas, le 21e siècle pourrait aisément être renommé 'siècle des Lumières'. Grâce aux techniques et procédés modernes, les vérandas sont désormais entièrement transparentes, leurs structures sont quasiment invisibles : on pourrait les croire érigées en pleine nature. Les structures lourdes, délibérément tape-à-l'oeil sont quant à elles pleines de contrastes. Les vérandas aux charpentes blanches ou claires se situent à mi-chemin entre ces deux extrêmes : ces poutrelles semblent inonder le vitrage. Idéal si l'on souhaite laisser entrer un océan de lumière chez soi.

Les vérandas peuvent enfin être installées sur le toit d'une surface préexistante. Autre alternative étonnante : la terrasse à deux étages. Les possibilités envisageables sont légion : à chaque environnement, sa solution. Les matières que vous utiliserez détermineront le style de votre future véranda.

Ventilation et évacuation d'air

Pour satisfaire aux normes EPB (réglementation en matière de performances énergétiques), les vérandas doivent être pourvues de systèmes d'évacuation d'air - que ce soit par le biais d'un ventilateur central ou par voie naturelle. Les ventilateurs automatiques garantissent l'approvisionnement en air frais à un débit constant, indépendamment des conditions climatiques.

Afin d'empêcher la surchauffe en été et la condensation en hiver, un extracteur mécanique pourra être posé à un endroit surélevé de la pièce pour dériver l'air chaud et humide en direction de l'extérieur. Confort optimal garanti !

Valériane Munoz

En savoir plus sur:

Nos partenaires