La toiture verte, un bac de rétention bien utile

12/05/11 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Je Vais Construire

Au-delà du confort esthétique, thermique et acoustique qu'elle procure, une toiture verte peut être un allié précieux pour vaincre les problèmes de débits de pointe lors d'orages importants.

La toiture verte, un bac de rétention bien utile

© Green-Roof

Au-delà du confort esthétique, thermique et acoustique qu'elle procure, une toiture verte peut être un allié précieux pour vaincre les problèmes de débits de pointe lors d'orages importants. Elle jouera alors un rôle de bassin de rétention, au service de tous. Par temps de pluie, l'eau récoltée sur une toiture classique est renvoyée soit dans une citerne, soit aux égouts. Si ces précipitations sont importantes dans un court laps de temps, les égouts et les cours d'eau sont rapidement saturés, surtout en zones fortement urbanisées.

En cas de mise en oeuvre d'une toiture végétale, la terre du substrat absorbera une partie des eaux avant de les rejeter à l'égout. D'autre part, une certaine quantité d'eau sera retenue par la végétation et une autre partie s'évaporera naturellement. (Rappelons qu'il est déconseillé de récolter dans une citerne les eaux ayant percolé au travers du substrat sans une filtration préalable.)

Ces constatations sont d'autant plus exactes que la couche de substrat est importante et peut contenir de l'eau pluviale. Ainsi, ce phénomène est plus présent pour des toitures vertes de type "intensif", dont la hauteur du substrat varie de 20 à 50 cm, que pour des toitures vertes "extensives", dont la hauteur n'est que de 2 à 20 cm.

Conseils d'un professionnel

Selon le Centre scientifique et technique de la construction, "les toitures vertes (à végétation intensive) peuvent également avoir des répercussions positives sur la gestion de l'eau dans les villes et les communes, en diminuant substantiellement (jusqu'à 50 %) les quantités d'eau pluviale rejetées chaque année dans les systèmes d'égouttage".

Attention toutefois à ne pas vous lancer seul dans la mise en oeuvre de tels systèmes. Si vous optez pour une toiture de ce type, une série de contraintes techniques doivent être respectées pour chacune des couches, qu'il s'agisse du support, de la forme de pente, du pare-vapeur, de l'isolant, de l'étanchéité, de la membrane anti-racine, des évacuations des eaux, du substrat ou des éléments végétaux à y implanter. Les conseils d'un professionnel seront toujours les bienvenus.

Cédric Bourgois

En savoir plus sur:

Nos partenaires