Terrasses couvertes, balcons : avantages et inconvénients

25/06/12 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Je Vais Construire

Il est des installations qui permettent de profiter de l'extérieur tout en restant bien à l'abri. Parmi celles-ci, la terrasse couverte, idéale lors de soirées pluvieuses, est décidément plus qu'un simple auvent. Tour d'horizon.

Terrasses couvertes, balcons : avantages et inconvénients

© Thinkstock

Faire la distinction entre les terrasses couvertes intégrées à l'architecture et les toitures posées sur la structure par la suite est le premier réflexe qu'il faut avoir lors de l'installation d'une terrasse. Leen De Bruyn, architecte, explique : 'Afin d'envisager au mieux la construction d'une terrasse couverte, le bâtisseur ou rénovateur devra la concevoir à partir de cette question: s'agit-il d'une construction nouvelle ou d'une rénovation ? Cette méthode lui permettra d'adapter parfaitement la toiture à l'architecture de la maison et élargira son éventail de possibilités. L'intégration de la terrasse couverte au volume total de l'habitation n'en sera d'ailleurs que plus esthétique.'

La terrasse, véritable petit morceau d'extérieur en marge du domicile, est une belle alternative au jardin. Ce type de structure présente toutefois un inconvénient : il réduit la surface habitable à l'intérieur de la maison. Du côté des avantages, les terrasses ne sont pas en reste : elles garantissent un abri contre la pluie et protègent également du soleil. Elles peuvent accueillir des meubles de jardins ou un abri pour barbecue.

'L'auvent offre une belle alternative à la terrasse couverte : posé au-dessus de la porte avant ou arrière de l'habitation, il abrite le seuil de la porte. Pratique pour les visiteurs, par temps pluvieux ! Il est toutefois important de prévoir la pose d'une telle installation dès la phase de conception.', précise l'architecte. Les poses prévues dès la première étape de construction prolongent généralement un toit en pente ou soutiennent de la structure au moyen de colonnes en bois, en béton ou en ciment. Les toitures plates peuvent également être prolongées pour en faire surgir la traversée. Il est également possible d'ajouter une nouvelle construction, en béton ou en bois par exemple, en prolongation de l'architecture.

Les habitations préexistantes ne vous laisseront pas autant de choix : vous ne pourrez décider que par la suite d'ajouter ou non une terrasse couverte : 'veillez absolument à conserver une cohérence architecturale entre la couverture de la façade et celle de la terrasse', avertit cependant Leen De Bruyn. De telles constructions peuvent être reliées à l'habitation mais il est également possible de les installer dans le jardin, en tant que structure autonome.

Laissez entrer la lumière
Afin de limiter la perte en luminosité à l'intérieur de votre habitation, choisissez des matières translucides pour le toit de votre terrasse couverte. Le verre feuilleté et le verre de sécurité - obligatoires en cas d'application sur toiture - sont à cet égard bien plus solides qu'une simple plaque de verre. Les matières synthétiques (transparentes), telles que le polycarbonate et l'acrylate, proposent des alternatives au verre. La pose d'une toiture opaque réduit l'apport en luminosité dans l'habitation.

'Il ne s'agit pas forcément d'un désavantage', réagit l'architecte Christine Baetens avant de poursuivre : 'un auvent opaque posé sur une terrasse orientée plein sud protège simplement l'intérieur du soleil'. En été, la chaleur du soleil du midi sera également retenue, ce qui empêchera une trop forte élévation de température à l'intérieur de la terrasse. Inversement, les auvents laissent généralement bien passer les rayons bas du soleil printanier ou automnal. L'orientation de la terrasse, la présence ou non de grandes fenêtres et les préférences des habitants détermineront donc le choix d'une couverture opaque ou translucide. 'Un véritable exercice d'équilibre', selon Christine Baetens.

Plier, replier, enrouler, ...

Il existe mille façons de recouvrir une terrasse. La pose d'une pergola composée de piliers et d'une toiture (à treillis, le plus souvent) est la plus élémentaire et la moins technique des solutions envisageables. Des plantes grimpantes telles que le lierre, la vigne et la glycine bleue ou dorée pourront pousser sur la couverture. Suspendues au-dessus d'un petit recoin paisible ou par-delà d'un sentier, cette végétation naturelle procurera une ombre bienfaisante à votre intérieur. Malheureusement, ce système est loin d'être flexible : si le soleil parvient à percer la verdure, vous n'aurez plus qu'à repartir à la recherche d'un nouvel espace ombragé !

Pare-soleils articulés, stores enroulables en toile, toits pliants, lames ou 'louvres', systèmes aux parois fermées, ... : les fabricants de recouvrement de terrasses proposent généralement un large éventail de produits. Les possibilités sont également légion en ce qui concerne la méthode de soutien de ces structures: la couverture pourra être accrochée aux murs, entre deux murs, aux chevrons de la toiture, au plafond, à un tuyau porteur, ...

Certains auvents apparemment élémentaires peuvent se transformer en véritables vérandas. Traditionnellement rectangulaires, les marquises et les stores sont également disponibles sous forme sphérique ou triangulaire. Les fabricants les conçoivent dans les formes géométriques les plus étranges et les plus irrégulières. Rabattables, enroulables, entièrement repliables, la plupart de ces installations sont mobiles. Les lames des stores sont entièrement pivotables. D'autres structures, pour la plupart munies de toiles de toutes formes, sont quant à elles fixes ou immobiles.

Quels types de recouvrements temporaires pour terrasses sont-ils disponibles sur le marché ? Il faut ici faire la distinction entre les installations légères, facilement démontables ou repliables, et les constructions plus architecturales, qui finissent par faire partie intégrante de l'habitation. Le point commun entre ces deux types de couverture ? Leur haut niveau de sophistication : la fonctionnalité, le montage, la résistance, la sécurité, l'entretien et les finitions esthétiques de ces systèmes sont renouvelés sans cesse.

Remplissage de toiture fixe : construction permanente Plus communément appelées 'pergolas', les constructions permanentes sur toiture fixe sont imperméables et peuvent être transparentes ou opaques. Nombre de structures permettent de déployer une ancienne pergola en véranda fermée. Mais prenez garde : les pergolas métalliques (aluminium, acier) ne bénéficient généralement pas de la coupure thermique. Les profils extérieurs et intérieurs sont reliés les uns aux autres: les profils extérieurs transmettent leur (basse) température aux profils intérieurs. Recommandée si les habitants nourrissent le projet de transformer leur couverture de terrasse en authentique véranda, la coupure thermique est inutile dans d'autres cas. Pensez-ici au moment de choisir vos profils.

La toiture attachée à une façade préexistante ou reposant sur une rangée de colonnes est la construction standard pour les remplissages de toiture fixes. Rien n'empêche de la compléter par la suite d'un mur latéral fermé. Des 'rideaux de verre' dépourvus de cadre sont notamment disponibles sur le marché. Des panneaux coulissants peuvent clôturer une pergola en totalité ou en partie, tandis que l'absence de profils verticaux dégage complètement la vue sur le jardin. Les autres types de parois latérales verticales envisageables sont la toile, la fenêtre fixe, coulissante, à guillotine ou en pvc. Surtout recommandés en raison de leur résistance à la pluie et au vent, les murs latéraux sont régulièrement appliqués aux terrasses des restaurants et des cafés.

Remplissage de toiture mobile : construction permanente
Les terrasses permanentes sont quelquefois dotées d'un remplissage de toiture mobile : actionnées par un système motorisé, les lames, ou 'louvres', sont capables de pivoter jusqu'à 180°. C'est une gouttière, placée juste en-dessous de la toiture, qui évacue l'eau de pluie. Une alternative plus simple ? La pergola pourvue d'une légère toile, repliable par le biais de conducteurs.

Certains stores peuvent être montés sur un socle fourni. D'autres seront assemblés sur une base préexistante. Afin de les rendre plus résistantes aux conditions météorologiques, les matières de la structure de soutien -le plus souvent en aluminium - sont généralement traitées à l'avance.

Remplissage de toiture fixe : construction temporaire
Les structures temporaires sont généralement agrémentées de bâches en toile raide. Généralement très légères, elles peuvent être installées de manière autonome ou se combiner à d'autres bâches. Disponibles sous différentes formes géométriques (du triangle à l'octogone), leurs coins sont repliables. Avantages : une grande envergure et aucun point d'appui. Leur dessin est généralement des plus minimalistes.

Ce genre de recouvrement peut être déployé à l'infini. Une série de raccords transparents et imperméables pourront éventuellement être posés entre les bâches. Applicables aux terrasses privées, de telles installations sont surtout réservées aux grands évènements. Les terrasses des cafés et des restaurants recourent d'ailleurs à ce système. De telles constructions sont conçues pour résister aux conditions climatiques extrêmes, telles que le vent ou la neige. Les structures gonflables sont quant à elles constituées de membranes textiles gonflées à l'air ou au gaz.

Remplissage de toiture mobile : construction temporaire

Le dais enroulable - de type store à bras articulé - est l'exemple le plus classique de cette catégorie de constructions. Sa base est posée sur la façade ou sur les chevrons. Le store n'est déroulé qu'en cas de nécessité. Sur les modèles 'fermés', seul le socle est visible : en d'autres termes, l'installation est dépourvue de colonnes. L'étanchéité est ici un critère de première importance.

Autre facteur essentiel : la résistance de la structure. Les toiles tendues en permanence resteront intactes plus longtemps. Les systèmes de suspension tels qu'on les trouve chez Renson et Harol, par exemple, permettent de maintenir la stabilité des stores à bras articulés. Ils favorisent par ailleurs une extension parfaite de la toile.

Les options varient du système basique, muni d'un émetteur et d'un récepteur, à l'automatisation totale en fonction du soleil, de la pluie et du vent : ces dernières installations sont munies de photopiles qui mesurent la force solaire et de capteurs qui enregistrent la force du vent et de la pluie.

Sofie De Vriese

En savoir plus sur:

Nos partenaires