Un éclairage extérieur économique

02/09/13 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Je Vais Construire

Lorsqu'on parle d'éclairage extérieur économique, nombreux sont ceux qui pensent à l'éclairage de jardin sur la base de cellules photovoltaïques. Ces solutions sont en effet économiques mais pas (encore) vraiment efficaces et pratiques. Il existe heureusement des alternatives.

Un éclairage extérieur économique

© Modular Lighting Instruments

Lorsqu'on parle d'éclairage extérieur économique, nombreux sont ceux qui pensent à l'éclairage de jardin sur la base de cellules photovoltaïques. Ces solutions sont en effet économiques mais pas (encore) vraiment efficaces et pratiques. Il existe heureusement des alternatives.

L'éclairage extérieur fonctionnant sur la base de cellules photovoltaïques est-il une solution économique en énergie ? Économique, certes, mais la question reste toutefois de savoir si ce type d'éclairage se révèle pratique à l'usage. La superficie des cellules photovoltaïques reliées à l'armature extérieure est généralement très petite. Trop petite en tout cas que pour emmagasiner en quelques heures suffisamment d'énergie pour permettre d'éclairer une fois la nuit tombée. C'est la raison pour laquelle il est toujours plus efficace et agréable d'installer un éclairage extérieur alimenté par l'électricité du secteur, à l'aide de câbles et d'interrupteurs adaptés à un environnement extérieur.

Quelles ampoules conviennent le mieux ?

Lors de températures extérieures normales, les ampoules halogènes économiques ou les ampoules fluocompactes conviennent parfaitement. Par temps de gel, les ampoules fluocompactes "normales" présentent toutefois l'inconvénient de s'allumer très lentement ou, dans le pire des cas, de ne pas se mettre en marche. Une fois qu'elles éclairent, ces ampoules ne produisent qu'un faible flux lumineux. Mieux vaut donc opter pour une ampoule fluocompacte adaptée à des températures pouvant aller jusqu'à - 20 °C. Les LED sont parfaitement conçues pour les applications extérieures : elles supportent les basses températures et procurent même un meilleur rendement. Plus il fait froid, plus elles se révèlent efficaces.

Soyez parcimonieux avec l'éclairage extérieur

- On a souvent tendance à installer beaucoup (voire trop) de points lumineux étant donné que les ampoules deviennent de plus en plus économiques. Il ne faut cependant pas uniquement tenir compte de la consommation, mais également du prix d'achat de l'ampoule ainsi que de l'armature, et de l'installation des câbles et points de raccord. D'ailleurs, pourquoi installer des points lumineux qui ne présentent aucune plus-value ?

- Veillez à ce que l'éclairage offre une intensité suffisante pour garantir le confort et la sécurité. Mais n'exagérez pas : l'éclairage d'orientation est utile (sentier de jardin, allée, proximité de la terrasse), mais pourquoi éclairer les arbres ? Cela peut certes paraître romantique, mais est-ce vraiment indispensable pour vous frayer un chemin dans l'obscurité ? De plus, cela peut déranger les voisins et contribuer à la pollution lumineuse.

- Pensez à installer des capteurs de mouvement pour certains points d'éclairage. Ces derniers peuvent se révéler très utiles pour limiter votre consommation d'énergie. L'éclairage s'allume par exemple automatiquement lorsque quelqu'un s'engage dans votre allée, et s'éteint de lui-même lorsqu'il n'y a plus aucun mouvement.

- Il existe des ampoules fluocompactes équipées d'un capteur de luminosité intégré. Lorsque la nuit tombe, les lampes s'allument pour s'éteindre à nouveau au lever du jour. Veillez cependant à ne pas créer une surconsommation car les ampoules équipées de tels capteurs fonctionnent toute la nuit !

- Informez-vous de la puissance de chaque dispositif d'éclairage.

Chantal Verrecas

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos