A chaque eau son conditionnement

24/02/08 à 17:48 - Mise à jour à 17:48

Source: Je Vais Construire

Le traitement qualifie l'action du distributeur d'eau dans les stations de potabilisation. Le conditionnement qualifie lui les interventions effectuées par le consommateur final, afin d'adapter la qualité de l'eau distribuée à ses exigences spécifiques en matière de gestion de son installation et de son confort d'utilisation.

Le traitement qualifie l'action du distributeur d'eau dans les stations de potabilisation. Le conditionnement qualifie lui les interventions effectuées par le consommateur final, afin d'adapter la qualité de l'eau distribuée à ses exigences spécifiques en matière de gestion de son installation et de son confort d'utilisation.

En parallèle à la montée des prix de l'or noir, nous assistons à la flambée des prix de l'or bleu. Cette eau fournie par les réseaux publics est traitée à la source de manière à ne pas contenir de composantes néfastes à notre santé et à nos installations. Cependant, la pose d'un système de purification individuelle s'avère parfois nécessaire.

Etant donné cette hausse des prix, l'abondance des précipitations dans nos régions devient une véritable aubaine pour les adeptes de la récupération des eaux pluviales. Différentes utilisations sont envisageables, nécessitant un traitement adapté, mais permettant des économies substantielles. L'investissement initial sera d'autant plus vite rentabilisé que les primes pour la pose de ces systèmes seront importantes.

Vous êtes de ceux qui souhaitent se débarrasser des traces de calcaire sur les robinets, des odeurs de chlore ou encore des plaques grises présentes dans la cuvette des WC? Les pages qui suivent vous apportent de précieuses informations en la matière.

La composition de l'eau

L'eau qui vous parvient via le réseau de distribution, même si elle répond aux normes fixées en matière de distribution, n'est pas exempte d'impuretés accumulées sur le circuit publique et privé. En effet, elle contient des matières en suspension (sable, déchets de limaille ...) et des matières dissoutes en solution (calcium, chlore, fer ...).

Les matières en suspension

Il s'agit d'éléments sableux, de boue, de rouille, de bactéries ... apparaissant avec le passage des eaux dans un réseau parfois âgé de plusieurs dizaines d'années. La présence de ces éléments, ainsi que le frottement abrasif qui en résulte, détériorent les canalisations et les appareils ménagers, entraînant des odeurs nauséabondes et un goût désagréable.

Les matières en solution

Les publicités pour les machines à lessiver nous font passer le message: l'eau chaude contient du calcaire qui précipite et s'accumule dans les conduites et les appareils. Résultat: une usure prématurée, une réduction de la section des canalisations et une diminution de l'efficacité des appareils. La dureté de l'eau correspond à son taux en calcaire. Plus la dureté est élevée et plus l'eau contient du calcaire.

Le chlore, utilisé lors du traitement public de l'eau, est présent dans l'eau de distribution. Son taux n'est généralement pas nocif pour la santé, mais présente une odeur peu appréciée des consommateurs.

L'eau est également susceptible de contenir des nitrates, des éléments ferreux ...

Quels usages pour quelles eaux?

Répartition moyenne et proportionnelle des besoins en eau

Avant de choisir un système de conditionnement, il est nécessaire de déterminer à quoi va servir l'eau conditionnée. Quel que soit le système de conditionnement, la règle suivante doit être respectée: ne jamais permettre à l'eau de votre réseau privé de retourner dans la conduite du réseau public. A cet effet, des dispositifs de clapet anti-retour sont imposés et existent sur le marché.

A chaque eau son conditionnement

Eau de ville : une analyse approfondie

Une analyse de l'eau de distribution vous permettra de cibler les appareils de conditionnement. Cette analyse sur la composition peut être obtenue auprès de la société distributrice, ou effectuée par une société indépendante pour une analyse plus approfondie. En fonction des résultats, les appareils seront mis en oeuvre et réglés de manière adéquate.

Eau pluviale : selon les besoins

Un système de récupération des eaux pluviales contient des éléments qu'il convient d'adapter à la destination de cette eau "gratuite". Une installation complète se compose d'une citerne, d'une pompe - ou groupe hydrophore - et de différents filtres.

Zoom sur les différents systèmes

Il convient de faire la différence entre les systèmes de filtration (l'eau passe par un filtre), d'adoucissement (magnétique ou physique pour la suppression du calcaire) et de stérilisation (destruction des organismes vivants).

Systèmes de filtration

Concerne les éléments en suspension (E.SU.)

Les filtres fins - appelés également primaires - fonctionnent comme des tamis. Ils stoppent les particules (poussières, débris, sable) dont la taille est supérieure aux mailles du filtre. La membrane peut être plane ou avoir la forme d'une bobine.

Les filtres à charbon actif piègent les molécules de chlore, les hydrocarbures, les pesticides et les substances odorantes. Cette opération s'effectue via le passage au travers d'un massif de charbon.

Les osmoseurs s'utilisent lorsque l'eau doit être débarrassée d'organismes vivants tels que bactéries et virus. L'eau passe sous pression à travers une membrane semi-perméable qui retient les éléments à éliminer. Ces derniers sont évacués vers l'égout public.

Systèmes adoucisseurs

Concerne les éléments en solution (E.SO.)

Les filtres magnétiques fonctionnent par précipitation du calcaire au sein de l'appareil sous l'action d'un champ magnétique. Ils demandent un réglage précis en fonction de la composition et du débit d'eau à traiter.

Les adoucisseursà ions éliminent le calcaire à l'aide de résines d'échange. L'eau traverse une résine où elle échange ses ions calcium contre des ions sodium. Les adoucisseurs sont généralement suivis de doseurs à polyphosphates qui neutralisent les effets du sodium. Après un certains laps de temps, les résines sont saturées en calcium. Leur régénération est aujourd'hui assurée automatiquement à l'aide d'un courant salé.

Systèmes de stérilisation

Concerne les organismes vivants (O.V.)

Le stérilisateur ultraviolet a pour but de détruire ou de réduire les bactéries pathogènes, les virus ou les algues. Cette stérilisation est rendue possible grâce à une exposition plus ou moins longue à des rayons ultraviolets.

Éléments en suspension (E.SU.), éléments en solution (E.SO.), organismes vivants (O.V.)

En conclusion

Le conditionnement individuel de l'eau et le choix des appareils adéquats nécessite la prise en compte de nombreux paramètres. Les conseils préalables d'un professionnel ne seront pas superflus, tant pour le choix de l'appareil que pour sa fréquence et ses conseils d'entretien.

Supplément

Pour plus d'informations à ce sujet, nous vous renvoyons à la Fédération belge du conditionnement de l'eau AQUA BELGICA (www.aquabelgica.be). Il s'agit d'une association de professionnels regroupant différentes firmes spécialisées dans ce domaine. Leur site Internet devrait vous permettre de trouver tant une réponse à vos principales questions, qu'un installateur qui s'engage à respecter un code de déontologie présenté sur ce site.

Liens

Apré , www.apre.be , 010 24 35 30

Culligan, www.culligan.be, 02 331 27 31

Facq , www.facq.be, 02 719 85 11

Wilo, www.wilo.be , 02 482 33 33

En savoir plus sur:

Nos partenaires