Conseils pour construire et isoler une cave

09/06/11 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Je Vais Construire

Une cave peut être conçue de diverses façons. Traditionnellement, cette construction est réalisée en maçonnerie, mais il existe aussi des caves en béton armé.

Conseils pour construire et isoler une cave

© Xella/Multipor

Une cave peut être conçue de diverses façons. Traditionnellement, cette construction est réalisée en maçonnerie, mais il existe aussi des caves en béton armé.

Traditionnellement, cette construction est réalisée en maçonnerie, à l'aide de blocs de béton ou de silicate de bonne qualité et suffisamment épais (minimum 29 cm) pour retenir le poids des terres. Ces blocs peuvent être pleins ou creux (moins chers) ; il faudra bien les étanchéifier extérieurement et prévoir un drainage le long du mur extérieur de la cave.

Il existe aussi des caves en béton armé coulé sur place au moyen d'un coffrage spécial et des caves constituées de panneaux préfabriqués en béton armé hydrofuge. Cette solution, rapide d'exécution, est intéressante pour des terrains dont le sol est marécageux ou de moins bonne qualité. Ce système est également avantageux pour les grandes caves, car le prix au mètre carré diminue quand la surface augmente.

Enfin, certaines firmes proposent des caves complètement préfabriquées. Cette option est évidemment réservée à des caves de dimensions réduites, puisque le tout doit être livré sur chantier par camion et placé à l'aide d'une grue. Le rapport qualité/prix est bon, mais il est recommandé de bien vérifier que le produit est garanti étanche à l'eau.

Isoler le sous-sol

Par le passé, l'isolation des sous-sols ne faisait pas partie des priorités des constructeurs. Mais aujourd'hui, avec les nouvelles exigences en matière de confort thermique des maisons, ce facteur est devenu primordial pour atteindre des valeurs K (valeur d'isolation globale) et E (consommation d'énergie de l'habitation) conformes à la réglementation en matière de performance énergétique.

Qu'il s'agisse d'une cave, d'un vide ventilé, d'une dalle ou d'un radier, le principe est le même : il faut que l'isolant soit continu ! Cela signifie qu'il ne faut pas la moindre interruption entre l'isolation horizontale de la dalle et l'isolation verticale des murs. En effet, cela entraînerait des ponts thermiques qui permettraient au froid extérieur d'être en contact avec l'ambiance intérieure de la maison.

- Une dalle de sol peut être isolée par au-dessus ou par en dessous. La première solution est thermiquement plus intéressante car elle permet une continuité aisée de l'isolation grâce à l'utilisation d'un bloc de verre cellulaire à la jonction horizontale/verticale (voir schéma 4). Par contre, cette isolation par-dessus la dalle implique de couler une chape de finition armée, qui coûte plus cher qu'une chape classique. De plus, cette chape armée complique l'installation des techniques dans le sol. C'est pourquoi de nombreux constructeurs optent pour une isolation sous la dalle, à l'aide d'un isolant incompressible.

- Pour le radier, vu son épaisseur, surtout au droit des renforcements, il est préférable de placer l'isolant par-dessus l'élément en béton. Une chape de finition armée et un rang de blocs isolants en verre cellulaire seront indispensables dans ce cas.

- Lorsqu'il y a une cave par contre, la dalle ne doit pas être obligatoirement isolée puisque la barrière thermique peut être placée au niveau du plancher du rez-de-chaussée. Dans ce cas, deux possibilités. Soit l'isolant est placé entre la dalle du rez-de-chaussée et sa chape ; on utilisera alors un isolant faiblement compressible tel que la laine minérale, le polystyrène ou le polyuréthane, ou on projettera une chape isolante. Soit la dalle du rez-de-chaussée est composée de hourdis munis d'un isolant sur leur face inférieure afin de former un plancher isolé. La continuité de l'isolation avec les murs sera toutefois moins performante dans ce cas de figure, puisque l'isolant ne se prolonge pas de manière continue au niveau des points d'appui des hourdis.

- Quant aux murs, ils peuvent être isolés par l'intérieur ou par l'extérieur. Cette deuxième solution a l'avantage de dégager plus de place dans le volume interne et de couper l'agression du froid avant qu'il entre en contact avec le mur. Seul problème : l'isolant peut parfois être détérioré (rongeurs...) et sa réparation est quasi impossible. Le choix du matériau d'isolation mérite donc toute votre attention (voir tableau ci-après).

Fanny Bouvry

En savoir plus sur:

Nos partenaires