Du béton dans votre habitation : aperçu des possibilités

17/02/15 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Le béton offre de très nombreuses possibilités et permet même d'obtenir des textures fines et inattendues. Faisons le point sur les applications quasi illimitées de ce matériau dans l'univers de la construction.

Du béton dans votre habitation : aperçu des possibilités

© Diathèque Infobeton

Le béton est un matériau aux multiples visages, offrant des possibilités quasi illimitées et des avantages que les Égyptiens, les Babyloniens, les Phéniciens, les Grecs et les Romains connaissaient déjà dans l'Antiquité. Les Romains utilisaient notamment le béton pour construire leurs ponts et leurs aqueducs, et ce matériau a également servi à l'édification du Colisée et du Panthéon.

Le béton est aujourd'hui devenu incontournable dans le domaine du bâtiment. Il est principalement utilisé comme matériau de construction (coulé sur place ou préfabriqué), mais on le retrouve aussi dans une série d'applications destinées à la finition et à l'aménagement intérieur, de même que dans l'agencement des abords de la maison. Si on l'utilise en tant que matériau de construction, on peut soit le parachever pour qu'il soit visuellement plus discret, soit le laisser apparent pour qu'il fasse partie du concept architectural.

Le béton dans la construction

Lorsque le béton est utilisé comme matériau de construction, il existe en principe deux options. Le béton peut en effet être coulé sur chantier ou servir à la préfabrication d'éléments.

Du béton dans votre habitation : aperçu des possibilités

© Thinkstock

Le béton coulé sur place provient principalement d'une centrale à béton. Les coffrages et les armatures éventuelles sont assemblés sur le chantier. On utilise souvent le terme de "béton apparent" pour qualifier cette technique.

Les éléments préfabriqués sont produits en usine. L'offre en la matière est assez large et va des hourdis (voir notre article "Un plancher bien structuré" dans ce même numéro) aux panneaux muraux entiers, en passant par les escaliers et les balcons. Les termes "béton architectonique" ou "béton de parement" se rapportent à des éléments préfabriqués présentant une finition particulière.

La transparence sur les plans et dans les devis

Si vous utilisez du béton, tous les partenaires du projet doivent être mis au courant des possibilités de ce matériau, mais aussi des difficultés éventuelles liées à son utilisation. Il est dès lors important que le maître d'ouvrage et l'architecte définissent préalablement leurs attentes, tant sur les plans que dans les demandes de prix.

Les réalisations en béton qui doivent satisfaire à des exigences élevées d'un point de vue esthétique sont en outre plus coûteuses que les autres. L'exécutant et le fournisseur du béton prendront d'ailleurs des mesures particulières grâce auxquelles ils pourront garantir la qualité de la surface du béton. La complexité du concept a elle aussi son prix. Une description précise des exigences posées, dans le devis, est un élément essentiel pour le calcul du prix final et permet d'éviter toute discussion à ce sujet après l'exécution des travaux.

Le béton coulé sur place

Les fondations représentent l'application la plus courante du béton coulé sur place dans la construction des maisons particulières. Mais le béton coulé s'utilise de plus en plus dans d'autres applications où l'aspect du béton compte davantage. Nous notons deux tendances à cet égard. Pour certains maîtres d'ouvrage et architectes, le caractère industriel "spontané" du béton ne pose aucun problème, que du contraire. Les imperfections telles que les irrégularités, les différences de nuances, les bulles d'air... sont tolérées, à condition bien sûr que le béton satisfasse aux exigences techniques au niveau de la solidité mécanique, de la durabilité, etc. D'autres par contre exigent un aspect aussi parfait que possible - plan, égal, uniforme. Cette seconde tendance demande une préparation toute différente et plus approfondie pour obtenir le résultat souhaité. Dans ce cas, l'architecte, l'entrepreneur et la centrale à béton se concertent pour discuter des modalités pratiques, l'idéal étant de tout mettre par écrit pour éviter les discussions ultérieures.

L'aspect du béton coulé dépend en grande partie de la manière dont l'architecte gère l'exécution du coulage. La structure définit en fait la lecture de l'architecture. L'aspect lisse ou brut du béton génère des connotations différentes et dépend notamment du type de coffrage. Les matériaux les plus utilisés pour les coffrages sont les planches (rugueuses ou poncées, libres ou assemblées en panneaux), les plaques de multiplex (avec ou sans coating), l'acier et les matériaux synthétiques moulés. On peut même utiliser du textile, ce qui confère au béton architectonique un aspect tout à fait particulier et lui donne une plus-value, comme l'indique une étude menée par le Centre scientifique et technique de la construction (CSTC), en collaboration avec Centexbel et un groupe d'étude de la VUB sur les techniques d'ingénierie architectonique.

Le béton préfabriqué

Le béton préfabriqué est un béton fabriqué en usine ou en atelier. Les parois, les dalles de sol et les escaliers peuvent être réalisés en une seule pièce ou en plusieurs panneaux ou segments. Certains fabricants se sont même spécialisés dans des formes, des textures et des teintes originales. Pour la composition du béton, ils utilisent des granulats soigneusement triés et éventuellement des pigments de couleur. La surface reçoit une finition spéciale (polissage, lavage, sablage, décapage à l'acide, etc.). Une chaîne de contrôle veille à ce qu'aucun élément préfabriqué ne quitte l'atelier ou l'usine sans satisfaire au préalable aux exigences en matière de qualité.

Le béton préfabriqué offre toute une série d'avantages : un meilleur contrôle du processus de fabrication, une qualité constante et plus élevée, une vitesse supérieure de production, l'absence de nuisances sur le chantier (notamment au niveau sonore), une construction plus rapide (le coffrage, le décoffrage et le durcissement du béton n'entrent plus en ligne de compte dans le planning), des possibilités accrues en matière de formes, de teintes et de textures... Seul inconvénient : le transport et le montage d'éléments lourds et/ou de grandes dimensions imposent certaines contraintes au niveau de l'accessibilité du chantier.

Une brique de parement en béton aux couleurs "à la carte"

Roosens Beton propose sous le nom de "Stabobric" une toute nouvelle génération de briques de parement en béton. Il s'agit de blocs de béton dotés de cannelures de stabilisation sur leur face supérieure. Grâce aux réglettes de dosage, on peut aisément doser la quantité de mortier à utiliser. Conséquence : un résultat plus propre à moindres frais (jusqu'à 50 % de mortier en moins). Comme il n'y a pas de joints mais uniquement des rainures, on obtient des murs massifs qui arborent le look naturel du béton. Il existe quatre couleurs de base, mais la palette des coloris à la carte est infinie, ce qui donne aux architectes et aux concepteurs de projets une très grande liberté architecturale. Cette nouvelle génération de briques de parement en béton se caractérise par une qualité de pose et de finition supérieure, contribuant naturellement à l'esthétique générale de la construction.

Un cas à part : le béton cellulaire

Un sable blanc, pur (95 % silice), est mélangé à de la chaux et à du ciment. On y ajoute de la poudre d'aluminium, ce qui libère un gaz d'hydrogène qui fait gonfler le mélange. On obtient ainsi du béton cellulaire. Ce matériau se compose donc en grande partie d'air, ce qui explique ses deux propriétés principales : la légèreté et l'isolation thermique.

Du béton dans votre habitation : aperçu des possibilités

© Thinkstock

Les excellentes caractéristiques isolantes du béton cellulaire ainsi que son inertie thermique en font un matériau de construction peu énergivore et respectueux de l'environnement. Comme les blocs de béton cellulaire ne génèrent pas de ponts thermiques, on risque peu de voir apparaître des moisissures.

Dans la construction d'habitations, on utilise le béton cellulaire pour monter des murs porteurs isolants (parachevés à l'extérieur avec un crépi) ou comme paroi intermédiaire portante d'un mur creux. Mais depuis l'obligation de respecter les normes PEB, la première application (mur porteur sans isolation complémentaire) est de moins en moins utilisée.

Les blocs de béton cellulaire sont susceptibles de se contracter. On prévoit dès lors, dans le cas de murs longs, un joint de retrait. Le béton cellulaire est plus coûteux que les blocs de construction rapide en terre cuite. On réalise en revanche des économies au niveau des matériaux isolants et de la rapidité de construction. En définitive, le prix d'une construction en blocs de béton cellulaire équivaut celui de la maçonnerie classique.

La maison en béton

La firme ETIB a développé sous le nom de "Concrete House" un tout nouveau concept de construction dans lequel tout le gros oeuvre est monté en béton. Des parois creuses en béton lisse sont fabriquées en usine, étage par étage. Ces parois sont ensuite remplies de béton dès qu'elles ont été assemblées sur le chantier. Les planchers des étages sont constitués de prédalles lisses sur lesquelles on coule une couche de béton supplémentaire. Tous les évidements pour les équipements techniques (canalisations, interrupteurs, prises électriques...) sont prévus. Ce concept implique un minimum de murs porteurs, de telle sorte que l'on dispose d'une grande liberté en termes d'agencement.

Il faut bien sûr s'en tenir autant que possible au principe de construction compacte. La structure de la maison est épurée, le style cubique (rectangulaire), et l'architecture résolument moderne.

Cette méthode de construction est nettement plus rapide qu'un gros oeuvre classique. La durée du chantier peut même être réduite de moitié : il suffit de deux ou trois mois pour rendre la maison étanche au vent et à la pluie (gros oeuvre avec caves, menuiseries extérieures, toiture et finition des façades). En effet, il n'est pas nécessaire d'attendre que les travaux de gros oeuvre soient terminés pour commander les portes et les fenêtres, car les ouvertures sont réalisées sur mesure dans les parois préfabriquées. En outre, il n'y a aucune restriction quant au dimensionnement des fenêtres.

En calfeutrant la maison avec 10 à 15 cm d'isolant, en la rendant étanche à l'air et en prévoyant un système de ventilation de type D, on obtient une valeur E inférieure à 65 et une valeur K inférieure à 35, et ce, grâce entre autres à l'inertie thermique du béton.

Combien coûte une maison de ce type ? Concrete House estime le prix d'une habitation de finition standard à quelque 500 ou 600 euros par mètre carré de surface utile (cave en béton comprise).

Autres applications

Les revêtements de sol : le résidentiel par opposition à l'industriel

Les revêtements de sol en béton lissé ou poli, à l'origine utilisés principalement dans la construction industrielle, se répandent aujourd'hui dans le secteur résidentiel. Le béton doit être coulé sur place. Pour obtenir une surface lisse et brillante, le béton est poncé à l'aide d'une machine spéciale, "l'hélicoptère", pendant le processus du séchage. Le savoir-faire de l'entrepreneur - une connaissance parfaite des techniques du béton, le respect du timing, la prise en compte des conditions atmosphériques... - joue ici un rôle déterminant dans la qualité du résultat final. Cependant, le risque de défauts n'est jamais exclu et un revêtement de sol en béton coulé peut toujours présenter l'une ou l'autre fissuration. De telles imperfections se remarquent à peine dans les grandes bâtisses industrielles, mais c'est une autre histoire dans le cas d'une habitation particulière : comme la surface est nettement plus petite, on remarque plus vite les petits défauts. Certains architectes privilégient dès lors les carreaux en béton préfabriqués.

Du béton dans votre habitation : aperçu des possibilités

© Luc Roymans

Les revêtements de sol en granito sont rarement appliqués en nouvelle construction, mais on les rencontre fréquemment dans les maisons plus anciennes. Le granito est également un revêtement de sol en béton dans lequel on a ajouté des granulés de granit ou de marbre.

Les tuiles : une pose rapide

Les tuiles en béton sont pour la plupart bon marché et, du fait de leur grand format, elles sont faciles à poser. Elles sont indéformables mais aussi plus lourdes que la plupart des autres tuiles. Il faut donc en tenir compte lors de la conception de la charpente de toiture. Autre avantage : elles sont ancrées les unes aux autres sur le plan de toiture, ce qui leur confère une grande stabilité.

Si on ne les traite pas, elles risquent de se couvrir de mousses et d'algues. Un coating suffit toutefois pour éviter ce problème.

Ces tuiles sont rarement appréciées d'un point de vue esthétique, mais il s'agit là d'une question très subjective.

Le béton au jardin

Le béton s'utilise de plus en plus dans le jardin. Le choix de clinkers en béton ou de dalles gazon en béton pour les abords de la maison réduit non seulement le risque d'inondations mais permet aussi à l'eau de pluie de mieux s'infiltrer dans le sol et d'alimenter naturellement la nappe phréatique au lieu de s'écouler dans les égouts.

C'est bon pour l'eau

Une citerne d'eau de pluie vous permet de récupérer les eaux pluviales pour rincer les toilettes, arroser les plantes, laver la voiture... La plupart des associations de défense de l'environnement conseillent d'opter pour une citerne d'eau de pluie en béton, surtout si le système permet de transformer l'eau de pluie en eau potable. En effet, le béton contient toujours de la chaux et du magnésium, et ces substances aident à rétablir le pH de l'eau en neutralisant le degré d'acidité naturelle de l'eau de pluie par l'ajout d'infimes particules de sels minéraux.

Le béton est en outre plus résistant que les matériaux synthétiques. Si le niveau de la nappe phréatique est élevé, une citerne en matériau synthétique risque de se déformer. Une citerne en matériau synthétique peut aussi imploser, se fissurer ou être percée suite à la pression relativement haute qui s'exerce sur elle. Les citernes en béton armé ne connaissent pas ce genre de problèmes.

Décret

Il ressort clairement de ce qui précède que les avantages du béton sont légion. Si, en tant que maître d'ouvrage, vous avez encore des questions relatives au béton, vous pouvez consulter le site www.infobeton.be. Le centre de documentation de Febelcem, la Fédération de l'Industrie cimentière belge, est en outre librement accessible au public et propose des ouvrages et des périodiques sur le ciment, le béton et leurs applications (www.febelcem.be).

Philip Willaert

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos