Écobilan d'un matériau de toiture

25/04/12 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Je Vais Construire

La couverture de toiture a pour rôle de protéger le bâtiment et ses occupants des intempéries, et d'assurer la régulation thermique du bâtiment en général.

Écobilan d'un matériau de toiture

© Thinkstock

Pour remplir efficacement ces missions, les matériaux et leur mise en oeuvre doivent être de bonne qualité. À côté de la qualité intrinsèque des produits, on peut aussi analyser leur écobilan qui consiste à réaliser un check-up environnemental.

L'analyse du cycle de vie est un outil qui permet d'analyser l'ensemble des impacts d'un produit suivant toutes ses phases, depuis l'extraction des matières premières jusqu'à l'élimination, en passant par la fabrication, le transport, la distribution, l'utilisation. Les critères à prendre en compte sont les suivants :

- Propriétés environnementales : besoins en énergie grise pour la fabrication des matériaux, épuisement du stock de ressources naturelles, émission de gaz polluants, longévité, entretien, recyclage...

- Propriétés économiques : durée de vie, coût initial et entretien.

Pour l'ensemble de la toiture, une réflexion approfondie sur le type d'isolation et ses performances devra être menée parallèlement au choix du matériau de recouvrement et de sa technique de mise en oeuvre.

Écobilan des matériaux de toiture en pente

Le NIBE (Nederlands Instituut voor Bouwbiologie en Ecologie) recommande les tuiles de béton, de terre cuite, d'ardoise naturelle et les plaques ondulées en fibrociment pour vos toitures en pente. L'organisme définit en outre d'autres matériaux, tels que l'ardoise en fibrociment, en tant que 'choix acceptables'. Enfin, panneaux métalliques zingués, bardeaux de bitume et panneaux d'aluminium avec coating sont considérés comme des choix moins judicieux.

Les revêtements en zink ou en cuivre sont, quant à eux, vivement déconseillés.

Cécile Wolfs

En savoir plus sur:

Nos partenaires